Troubles de l'érection - Dysfonction érectile - Que faire ?

Octobre 2017
Près de 1 homme sur 3 après 40 ans connaît de temps à autre des problèmes d’érection, et cela concerne près de 1 homme sur 2 après 60 ans. Des traitements efficaces peuvent aider ces hommes atteints de dysfonction érectile, mais il est indispensable de traiter au préalable la cause médicale (hypertension artérielle, diabète par exemple...).



Panne sexuelle

Les dénominations dysfonctions érectiles et pannes sexuelles ont remplacé depuis quelques années celle d'impuissance, jugée aujourd'hui par la majorité des médecins et des hommes concernés comme trop négative et violente.

La dysfonction érectile correspond à une difficulté, voire une impossibilité totale, d'avoir ou de maintenir une érection suffisante permettant d'obtenir des rapports sexuels satisfaisants et de pénétrer durablement sa partenaire.


Cette anomalie peut survenir épisodiquement, ou devenir plus régulière voire parfois même permanente. Les dysfonctions érectiles surviennent plus fréquemment avec l'âge et chez les hommes qui fument, consomment de l'alcool et/ou présentent un surpoids. Un homme affecté par un trouble de l'érection doit comprendre que cette situation est fréquente. Il est indispensable de dédramatiser cette anomalie et de consulter rapidement afin d'éviter l'aggravation des manifestations.

Statistiques

15% des hommes qui sont atteints d'hypertension artérielle présentent des problèmes de dysfonction érectile. 25% des hommes qui sont concernés consultent un médecin tandis que 60% le souhaiteraient. 20% des troubles de l'érection sont d'origine psychologique et 80% sont provoqués par une anomalie médicale. Un faible pourcentage d'hommes souffrant de pannes sexuelles est pris en charge correctement: la grande majorité d'entre eux ne consultent pas car ils ont honte mais également car ils ne pensent pas qu'il existe des traitements efficaces ou, pour les hommes plus âgés, que l'apparition de cette gêne est normale et définitive.

Causes

Les causes peuvent être d'origine médicale ou psychologique. Les deux sont souvent associées. Les causes médicales et les facteurs de risque les plus fréquentes d'un trouble de l'érection.

Les problèmes circulatoires constituent l’une des causes les plus fréquentes de dysérection.Dans ce cas, les dysfonctionnements érectiles peuvent être révélateurs de pathologies comme l’insuffisance rénale ou encore l’hypertension artérielle.Le stress, les états dépressifs, la fatigue et l’anxiété peuvent également favoriser l’apparition de troubles de l’érection. Ce phénomène qui met à mal la confiance en soi peut ainsi entraîner celui qui en souffre dans un cercle vicieux. Autre facteur possible : la consommation de tabac qui conduit à une constriction des vaisseaux sanguins et entrave l’irrigation du pénis. Dans tous les cas, la consultation d’un médecin s’avère nécessaire afin de s’assurer de l’origine de ce symptôme pour le traiter au mieux.

Causes hormonales

L'hypoandrogénie, ou andropause, s'accompagne d'une baisse du désir et d'une diminution des érections nocturnes et matinales. Elle correspond à une baisse du taux de testostérone.

Causes psychologiques

La crainte de ne pas être performant, d'être moins efficace, voire même d'échouer et de décevoir sa partenaire: la pression sociale et médiatique imposent aux hommes, d'être de plus en plus performants dans tous les domaines, notamment dans celui de la sexualité. Une dépression, une grande timidité ou inhibition, une homosexualité refoulée ou une identité sexuelle différente, des antécédents de traumatisme ou violence sexuelle représentent d'autres causes. Un couple qui ne "fonctionne" plus avec une baisse du désir de l'un ou des deux partenaires, la routine et l'usure du couple, une maîtresse avec laquelle l'homme s'épanouit sexuellement peuvent rendre l'érection avec sa partenaire difficile ou impossible. Les dysfonctions érectiles d'origine psychologique permettent des érections nocturnes et matinales.

Plaques d'athérome

Les plaques d'athérome représentent la première cause de dysfonction érectile d'origine organique : le dépôt de plaques d'athérome sur les parois des artères irriguant le pénis peut provoquer un rétrécissement des artères et empêcher le sang de circuler normalement et de maintenir une érection. Le terme d'angor pénien ou angine du pénis, en relation avec celui de l'angine de poitrine pour le coeur, est souvent évoqué pour définir cette anomalie. Les principaux facteurs de risque de l'athérome sont : le tabagisme chronique, l'augmentation du cholestérol, l'hypertension artérielle et le diabète qui multiplie par 3 à âge égal le risque d'avoir une dysfonction érectile.

Insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une cause très fréquente : plus de 40% des hommes atteints d'insuffisance rénale chronique ont une dysfonction érectile.

Médicaments

Les médicaments : certains médicaments comme des antihypertenseurs, des psychotropes, des médicaments anti convulsivants ont des répercussions dans les dysfonctionnements érectiles.

Anomalies neurologiques

Un accident vasculaire central, un traumatisme de la moëlle épinière, une atteinte des nerfs érecteurs après une intervention chirurgicale sur la prostate (prostatectomie),

Maladies dégénératives

Des maladies dégénératives: La sclérose en plaque, la maladie de Parkinson.

Alcoolisme chronique

L'alcoolisme chronique : l'alcoolisme peut être responsable de plus de 50% des dysfonctions érectiles.

Autres causes

Le tabagisme et l'âge, facteur dont il faut tenir compte car à partir de 50 ans, un homme a souvent besoin de plus de temps et de stimulations pour obtenir une érection satisfaisante. La fatigue et le surmenage peuvent également participer à cette anomalie. Un homme présentant une dysfonction érectile peut avoir les artères irriguant le pénis obstruées. Il est donc nécessaire de vérifier que d'autres artères ne soient pas obstruées : les artères qui irriguent le coeur, les membres inférieurs, le cerveau..pouvant évoluer vers une situation d'urgence.

Symptômes

Une dysfonction érectile peut être minime, épisodique ou persister depuis plusieurs mois. Une dysfonction érectile peut se manifester par une impossibilité d'obtenir une érection, une impossibilité de pénétrer la partenaire, une difficulté à maintenir une érection rigide et stable au cours des rapports sexuels avec, pour certains hommes ou encore une interruption rapide de l'érection après avoir pénétré sa partenaire et sans réussir à éjaculer.

Il est important de ne pas confondre dysérection et absence de désir. Dans le cas de la dysfonction érectile, le sujet éprouve un désir sexuel qu’il ne parvient pas à satisfaire en raison d’une absence d’érection. La plupart du temps, ce problème est facteur de honte chez celui qui le subit. Il est ainsi important de favoriser le dialogue dans son couple ou auprès d’un spécialiste de la santé afin de dédramatiser la situation.La dysfonction érectile peut se manifester de manière plus ou moins sérieuse en fonction de sa fréquence. S’il s’agit chez certains d’un trouble épisodique, d’autres hommes en souffrent de manière permanente.

Diagnostic

Le HES est un outil permettant de mesurer la rigidité et la qualité d'une érection. Il permet également d'évaluer l'efficacité du traitement médicamenteux. Le score est ensuite évalué sur une échelle de 1 à 4 :
  • 1: Absence d'érection ;
  • 2: Le pénis est suffisamment rigide mais ne permet pas la pénétration ;
  • 3: Le pénis est rigide et permet d'obtenir une pénétration de qualité moyenne ;
  • 4: La rigidité du pénis est complète, signifiant l'absence de dysfonction érectile.

Traitement

Il est indispensable de traiter au préalable la cause médicale (hypertension artérielle, diabète par exemple...).

En parler avec sa partenaire peut permettre parfois de débloquer la situation. D'autre part, celle ci peut réussir à rassurer et convaincre son partenaire de consulter. Sa présence est d'ailleurs souvent conseillée au cours d'une consultation.

Si les troubles de l'érection se prolongent depuis plus de 3 mois, n'attendez pas et parlez en à votre médecin. Il existe en effet des médicaments efficaces peuvent traiter les troubles de la fonction érectile. Attention toutefois car la prise en charge des troubles de l'érection ne doit pas se limiter à la prescription d'un médicament. La consultation doit permettre d'aborder la dimention psychologique poséee par la panne sexuelle. Délivrer uniquement un médicament sans établir un dialogue avec l'homme qui en est victime risque d'aboutir à un échec.

Ces médicaments empêchent la phophodiestérase, protéine responsable des troubles de l'érection d'agir, en relaxant le muscle lisse des corps caverneux et en augmentant l'arrivée de sang, rendant ainsi possible une érection efficace. Trois molécules, le Vardenafil, le tadalafil, et le sildénafil, peuvent être proposées. Ces médicaments n'ont pas d'effet le désir sexuel. Il est donc nécessaire d'avoir une excitation sexuelle pour obtenir l'érection. Le médicament ne remplace pas le désir et n'entraînera aucune érection si l'homme n'a pas de désir.

Ces médicaments peuvent être pris en même temps que de la nourriture, mais il est conseillé d'éviter les repas riches et bien « arrosés ». Il est également recommandé de ne pas les utiliser plus d'une fois par jour, et de ne pas prendre ce type de produit moins de 2 heures avant de faire un trajet en voiture Avant de débuter un traitement médicamenteux, le médecin doit vérifier qu'il n'existe aucune anomalie cardio-vasculaire.

Levitra

La prise de vardenafil (Levitra®), après avis du médecin, doit avoir lieu entre 25 minutes et 60 minutes avant le rapport sexuel selon produit. Ce composé a une action 25 minutes après son administration et agit pendant 4 à 5 heures.

Viagra

La prise de sildénafil (Viagra®), après consultation du médecin, doit avoir lieu de 25 minutes et 60 minutes avant le rapport sexuel selon la notice. Le Viagra agit 25 minutes après son administration, pendant environ 4 à 5 heures.

Cialis

Le tadalafil (Cialis®) peut être pris plus de 24 heures avant un rapport sexuel ce qui offre ainsi près d'une journée d'efficacité. La prise d'un comprimé 24 heures avant permet d'envisager avec moins de stress les futurs rapports sexuels.

Les effets secondaires rencontrés sont surtout des nausées, des rhinites, des rougeurs du visage, des maux de tête, des bouffées de chaleur et des troubles de la vision.

Ces médicaments sont formellement contre indiqués chez les patients susceptibles de prendre un dérivé nitré prescrit pour la prévention de maladies cardiaques, ce médicament aggravant l'effet hypo-tenseur de ces produits et pouvant ainsi être dangereux et entraîner une chute de la tension artérielle. Ces traitements ne sont pas non plus indiqués chez la femme ou chez les adolescents de moins de 18 ans. Ne pas prendre de « poppers » substance euphorisante qui contient du nitrite d'amyle et très utilisée dans les milieux de la nuit. D'autres effets secondaires, contre-indications et interactions avec d'autres médicaments vous seront expliquées par votre médecin.

Apomorphine : ixense et uprima

L'apomorphine agit au niveau du système nerveux central en stimulant les zones responsables de l'excitation et sur le déclenchement de l'érection.

Injections intra-caverneuses

Ces injections sont plutôt réservées aux hommes chez lesquels les traitements médicamenteux n'ont pas entrainé d'amélioration ou lorsque des contrindications empêchent de les prendre. Elles entraînent une érection même en dehors de toute stimulation. Les injections sont réalisées par le patient directement dans les tissus du pénis, les corps caverneux. Le produit injecté provoque la dilatation des artères et donc l'afflux de sang provoquant ainsi une érection. L'érection survient 5 à 15 minutes environ après l'injection et peut se maintenir de 30 minutes à 1 heure. Le nombre d'injections est limité à 2 par semaine. Le médecin doit apprendre au patient à bien utiliser l'aiguille pour injecter correctement le produit dans le corps caverneux. Plusieurs essais sont pratiqués lors de la consultation pour trouver la dose minimale efficace.

Les principaux effets secondaires sont des douleurs survenant à l'endroit de l'injection et un maintien prolongé d'une érection, appelé priapisme, situation plus rare depuis l'amélioration des produits utilisés. Une prise en charge en urgence est indispensable. Si cette situation est traitée trop tardivement, des séquelles importantes, comme la perte définitive des possibilités d'obtenir une érection sont possibles. En cas d'érection prolongée pendant plus de 3 heures, prévenir immédiatement son médecin traitant. Ne pas pratiquer plus d'une injection par jour et deux injections par semaine, séparées d'au moins 24 heures.

Injections intra-urétérales

Cette technique au taux de réussite modérée, consiste à introduire la tige d'un applicateur dans l'urètre et d'appuyer sur un bouton poussoir qui délivre la dose d'un médicament favorisant la dilatation des artères du pénis et provoquant un afflux sanguin et une érection.

Pompes à penis

Les pompes à pénis provoquent une érection grâce à leur action mécanique qui consiste à aspirer le sang dans le pénis. L'appareil utilisé nécessite un apprentissage. Cet appareil peut représenter une solution pour certains couples. Il doit s'utiliser avec beaucoup de précautions et nécessite un avis médical.

Chirurgie en dernier recours

Une solution chirurgicale est parfois exceptionnellement envisagée en dernier recours, lorsque les autres méthodes ont échoué.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.

A voir également


Publi-information

Treatments for male sexual dysfunction
Treatments for male sexual dysfunction
Los tratamientos para los problemas de erección
Los tratamientos para los problemas de erección
Ce document intitulé « Troubles de l'érection - Dysfonction érectile - Que faire ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.