Douleurs pendant les rapports

Février 2016

Dyspareunies

Définition

La dyspareunie se définit par l'apparition d'une douleur pendant le rapport sexuel chez la femme. Cette douleur survenant au cours du rapport sexuel ressemble fréquemment à des brulures ou des crampes et peut être localisée au niveau du vagin ou au niveau de l'abdomen.La douleur peut s'interrompre à la fin du rapport sexuel, mais elle peut également se poursuivre après. Lors des dyspareunies primaires, la douleur apparaît dès les premiers rapports sexuels. Lors des dyspareunies secondaires, les douleurs apparaissent après une période ou les rapports se déroulaient normalement sans douleur. Une infection est souvent à l'origine de ces dyspareunies.

Causes

Les causes des dyspareunies sont nombreuses. Parmi les plus fréquentes, citons les mycoses vaginales à répétition, une infection du col utérin, une déchirure du périnée, une épisiotomie, un kyste de l'ovaire, une endométriose et une malformation qui peut parfois exceptionnellement provoquer une dyspareunie. Certaines dyspareunies peuvent être d'origine psychologique.

Il ne faut pas laisser les douleurs provoquées par une dyspareunie s'installer au cours des relations sexuelles. Ces douleurs peuvent provoquer une angoisse d'être pénétrée. Cette grande crainte entraine une contraction involontaire des muscles qui entourent le vagin aggravant la douleur initiale.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé


Vaginisme

Le vaginisme empêche toute pénétration vaginale : le pénis ne peut pas entrer dans le vagin sans provoquer de violentes douleurs.Le vaginisme entraîne des contractions et un resserrement des muscles du vagin provoquant une douleur lors de la pénétration. La douleur provoquée par le vaginisme évolue selon les femmes, d'une simple gêne à une sensation de brûlure ou de déchirement.

Vaginisme primaire

Le vaginisme primaire, le plus fréquent, survient lors des premiers rapports sexuels.La douleur apparait également lors de l'introduction d'un tampon périodique par exemple, ou lors d'un examen gynécologique avec un speculum.Une femme atteinte de vaginisme éprouve souvent de la honte, du dégout et de la culpabilité pour son sexe et le "sexe" en général. Le terme de phobie du coït est parfois évoqué par certains spécialistes. Dans ce type de vaginisme, les organes génitaux ne présentent aucune anomalie
Les causes du vaginisme peuvent être l'ignorance de son corps, la femme connaissant mal son corps et ses organes sexuels, notamment son vagin et son clitoris. en effet les femmes atteintes de vaginisme ne se caressent jamais. Une éducation rigoureuse ou des abus sexuels dans l'enfance peuvent parfois expliquer le vaginisme.Un hymen trop épais, anomalie "mécanique", peut également entrainer des douleurs lors d'un rapport sexuel. Cette anomalie n'est pas une cause de vaginisme.
Certains couples ont une sexualité sans pénétration. C'est l'occasion d'un bilan de stérilité que le vaginisme de la partenaire est découvert. Ne pas attendre avant de consulter.
L'aide d'un professionnel, un médecin connaissant bien ce problème, un psychothérapeute ou un sexologue par exemple est indispensable pour tenter de résoudre cette difficulté.

Vaginisme secondaire

Le vaginisme secondaire survient après une période pendant laquelle les rapports sexuels se sont déroulés sans provoquer de douleurs. Parmi les causes possibles, citons les abus sexuels, un choc psychologique, un partenaire trop brutal, une maladie sexuellement transmissible....

Comment traiter le vaginisme ?

« En parler, c'est déjà aller mieux » : la première démarche consiste à en parler avec son médecin qui décidera d'orienter la femme vers un spécialiste.
Consulter un sexologue, psychologue, effectuer une psychothérapie ou une psychanalyse peuvent aider les patientes atteintes d'un vaginisme d'origine psychologique.
La découverte et l'acceptation de son corps demeurent essentielles pour aider la patiente atteinte de vaginisme.

Que peut apporter la consultation d'un spécialiste ?

Il est avant tout nécessaire de pouvoir réussir à comprendre les raisons de nombreux blocages à l'origine des manifestations douloureuses.
Cette démarche qui peut se prolonger plusieurs semaines voire plus longtemps, l'aidera à comprendre les raisons de ses difficultés et à mieux vivre sa sexualité.
Elle peut permettre d'apprendre comment fonctionne son corps, son vagin, son clitoris, de dédramatiser l'acte sexuel, de déculpabiliser la situation et expliquer qu'elle concerne beaucoup d'autres femmes. Le spécialiste peut lui apprendre l'intérêt des caresses, à ne pas considérer le sexe de l'homme comme "objet étranger" et « sale » et à effectuer des exercices musculaires permettant de comprendre le "fonctionnement" des différentes parties de son corps et notamment de ses zones érogènes. Des caresses sont ainsi possibles pendant les premières semaines mais les rapports sexuels ne sont pas conseillés. Un rapport sexuel est souvent possible après quelques semaines de consultation
Pour en savoir plus
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Douleurs-pendant-les-rapports.pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Publi-information
Publi-information

A voir également


Female sexual disorders
Female sexual disorders
Los problemas de la sexualidad en la mujer
Los problemas de la sexualidad en la mujer
Sexuelle Probleme bei Frauen
Sexuelle Probleme bei Frauen
Ce document intitulé « Douleurs pendant les rapports » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.