Baisse de libido - Comment la retrouver ?

Septembre 2016
Propre à chaque individu, la libido désigne le désir et l'activité sexuelle. Chez la femme comme chez l'homme, la baisse du désir sexuel peut être due à plusieurs facteurs, comme le stress ou la fatigue, mais le train train quotidien a lui aussi sa part de responsabilité. Voilà comment entretenir le désir. On estime ainsi aujourd'hui qu'un peu moins de 20% des homme et un peu plus de 20% des femmes connaissent des baisses de libido.



Définition

Le terme libido désigne la recherche du plaisir. Dans le sens sexologique qu'il recouvre le plus souvent, il s'agit de désir sexuel. La libido est propre à chaque individu, et chacun peut donc éprouver plus ou moins de désir. Il n'existe pas de libido normale, et on peut observer des variations selon les individus, ou, chez une même personne, selon les périodes de la vie.

Femme

Chez la femme, la libido est fortement corrélée aux sécrétions hormonales produites principalement par les ovaires. Ainsi, les œstrogènes et les androgènes jouent un rôle majeur dans le bon fonctionnement de la libido féminine. Les œstrogènes assurent une fonction de neurotransmission cérébrale qui attise le désir sexuel et favorise la lubrification vaginale.

Homme

De leur côté, les androgènes constituent une testostérone, c'est-à-dire une hormone mâle, sécrétée par les ovaires en petite quantité.

Baisse de libido

Le désir sexuel dépend de chaque personne. Il est indispensable pour obtenir une excitation qui entrainera la jouissance et l'orgasme. Le désir dépend de nombreux facteurs, comme notre culture et notre histoire personnelle, le stress, la fatigue, les difficultés professionnelles, les ennuis rencontrés dans la vie quotidienne, la disponibilité.... Le manque ou la baisse de désir représentent des situations souvent difficiles à exprimer. Cette baisse de libido provoque une diminution ou une perte totale d'intérêt pour la sexualité empêchant un épanouissement personnel. Les femmes sont plus concernées par ce manque de désir car elles osent rarement aborder cette aspect très intime de leur vie qui reste encore une question taboue chez la majorité d'entre elles.

Causes

Une diminution du désir sexuel peut être causée par des troubles d'ordre psychologique, émotionnel ou physiologique. Des douleurs pendant les rapports sexuels, une maladie, un médicament, des changements hormonaux, la consommation de substances psychoactives, ou tout simplement la fatigue ou le stress peuvent intervenir. On peut aussi éprouver plus ou moins de désir sexuel que son partenaire. Dans un cas comme dans l'autre, si cette situation entraîne une souffrance, on peut consulter un médecin, en particulier un sexologue. Dans le cadre de la consultation, il s'agira entre autres de déterminer si le manque de désir sexuel est survenu récemment ou est ancien, et si cette absence de libido concerne seulement le partenaire sexuel ou bien est généralisée. Le manque de désir touche de nombreuses personnes, plus ou moins souvent au cours de leur vie. Inutile de s'inquiéter si cela ne vous pose pas de problème.

Aider son couple à s'épanouir

La majorité des experts qui travaillent sur la sexualité affirment qu'il est possible pour un couple de s'épanouir tout au long de sa vie à condition de réapprendre à s'aimer en permanence. Cela consiste à séduire, se surprendre, se renouveler, voyager, bousculer des habitudes ancrées dans le quotidien, improviser, jouer, partager, échanger, apprendre la générosité, le mystère, la créativité...

Un certain nombre d'éléments peuvent aider un couple à trouver un épanouissement au fil des années passées ensemble. Le premier est sans doute de savoir prendre du temps afin de vivre pleinement sa sexualité, quitte à diminuer certaines activités (télévision, internet, etc.). Dialoguer, se comprendre, se parler font partie aussi de des réflexes indispensables pour entretenir sa libido. Comme la tendresse à l'autre... Il ne faut pas non plus hésiter à faire "des numéros de charme", à se rendre séduisant(e), se parfumer, s'apprêter..., à sortir ensemble de temps à autres sans enfant et à imaginer des rendez-vous ou des scenari inhabituels : à la campagne, à l'hôtel, à la plage, etc. Les hommes peuvent tenter d'aider leur partenaire féminine dans les activités de la vie quotidienne (ménage, courses, enfants..) pour qu'elle soit plus détendue, et les femmes penser à s'habiller chic et sexy, se vêtir de lingeries coquines, se maquiller... On peut aussi pratiquer des massages ou prendre des bains à deux, se faire des petites surprises, utiliser des sextoys, imaginer de nouvelles positions, des jeux sexuels, se déguiser avec des accessoires, se faire des caresses et des câlins, se dire des mots doux... Ces recommandations ont l'air banal, mais elle ont tendance à s'émousser avec le quotidien. C'est une des raisons pour lesquelles, il faut aussi essayer de ne pas vivre en permanence l'un avec l'autre et de se séparer de temps en temps pour pouvoir s'accorder un espace de liberté chacun: sortir avec des amis ou seul(e), partir quelques jours seul(e) une à deux fois dans l'année ou avec des amis et autoriser son partenaire à faire de même, voire vivre sous deux toits différents! Autres conseils: apprendre à faire sortir l'expression de ses désirs en évoquant les situations que vous préférez, vos positions sexuelles favorites, les caresses qui vous donnent le plus d'excitation, les lieux où vous désireriez faire l'amour. Apprendre également à se couper du monde extérieur lorsque vous être en pleine intimité : coupez le téléphone portable, la télé, internet qui ont tendance à diminuer le désir ; s'envoyer des texto ou des mails érotiques ; écouter des musiques sensuelles lorsque vous faites l'amour ; prendre soin de son corps : faire du sport, arrêter de fumer, bien dormir vous aideront également...

Rythme des relations sexuelles

La qualité des rapports sexuels n'est pas liée à leur nombre. Il n'existe pas de rythme sexuel dit « normal » : certains individus aiment faire l'amour régulièrement, voire très souvent et d'autres peu, voire très occasionnellement. Mais les besoins des deux partenaires peuvent différer et provoquer des frustrations et des difficultés dans le couple. Certains couples ne font l'amour qu'une à deux fois par mois, de manière intense et sont satisfaits par ce rythme. Les rapports peuvent être rares mais très puissants. Se caresser, le fait de se toucher, de s'embrasser ne sont-ils pas des signes d'amour et ne jouent-ils pas un rôle à jour dans la sexualité ? Les médias abordant des sujets sur le plaisir et sur les performances sexuelles en permanence peuvent culpabiliser les couples faisant « moins l'amour » que la « normale ».

Raisons

Lorsqu'une baisse de désir s'installe, il faut avant tout en comprendre les mécanismes et les causes. Trop nombreuses sont les personnes, femmes ou hommes, qui laissent la situation traîner sans oser se poser les véritables questions. « ça va revenir » pensent la majorité des personnes concernées. Ce peut être vrai pour certains couples. Mais trop souvent malheureusement, la situation s'installe insidieusement. Des attentes mal ou jamais exprimées peuvent engendrer la diminution du désir: par exemple, une femme qui n'est pas caressée comme elle le souhaite et qui ne l'a jamais exprimé à son partenaire risque petit à petit de ne plus le désirer. Ignorer le problème et adopter la politique de l'autruche, situation valable dans bien des domaines, ne fait que reculer et aggraver le problème. Et plus le temps passe, et plus il sera difficile de le surmonter. Ne pas savoir deviner les désirs de l'autre aggrave encore cette état de fait. Une baisse du désir provoque une diminution de la fréquence et de la qualité des rapports sexuels. Les raisons peuvent être provoquées par une pression trop importante, un stress permanent, un conflit difficilement supportable, une surcharge de travail, une dépression, l'usure du couple, une infection, une maladie...

Baisse de la passion

La baisse de la passion qui diminue inévitablement chez un grand nombre de couples au fil des années est une des raisons les plus fréquentes de la diminution du désir. Peu à peu, l'excitation est plus difficile à obtenir rendant un ou les deux partenaires insatisfaits. Frustration, culpabilité, colère, incompréhension, peuvent alors s'installer progressivement. Un statu-quo dans le couple s'installe le plus souvent; le ou les partenaires finissent par s'accommoder (ou "faire semblant") de cette situation. Mais il peut parfois arriver que cette difficulté devienne inacceptable pour l'un ou l'autre, voire les deux partenaires et conduise à une séparation.

Routine

Faire l'amour au même endroit, dans sa chambre le plus souvent, de la même manière peut rendre la sexualité routinière et triste et entrainer une baisse du désir.

Manque de temps

Un mode de vie plus stressant, une plus grande charge de travail,, une volonté de réussir tout ce qu'on entreprend, la multiplication d'activités sportives, des enfants demandant de plus en plus de temps, des voyages plus fréquents... entraînent peu à peu un manque de temps à consacrer à la sexualité.

Oser en parler

Ne pas hésiter à évoquer le problème de la baisse de désir, l'aborder sans complaisance en ayant bien conscience que le nier ou l'enfouir risque de vous rendre malheureux, moins épanoui et de faire exploser le couple. Ne pas attendre, ne pas perdre de temps, ne pas attendre des mois, voire des années avant qu'il ne soit trop tard, pour réagir. Pouvoir en parler à son ou sa partenaire, à un médecin, à des amis vous permettra de gagner du temps.

En parler avec son/sa partenaire

Le/la partenaire reste la personne la plus concernée : il/elle ressent les angoisses, les doutes et réalise immédiatement le fait que « vous n'ayez plus envie de lui (ou d'elle) ». Se forcer à faire l'amour n'est pas la solution : cette attitude risque de devenir insupportable et d'entraîner l'aggravation de la situation. En parler ensembles, exprimer ses doutes et ses angoisses ne pourra qu'être bénéfique.

Consulter son médecin

N'hésitez pas à en parler avec votre médecin si vous vous sentez en confiance. Libérez vos angoisses, exprimer vos craintes, et tentez de vous déculpabiliser vous permettra de gagner du temps. La consultation d'un médecin est un moment intime pendant lequel la problématique de la sexualité peut être abordée. Le médecin peut vous aider à éliminer un problème médical (une infection, un trouble de l'érection pour les hommes...). Et n'oubliez pas « en parlez, c'est déjà aller mieux... ».

En discuter sur des forums

En discuter avec d'autres personnes ayant vécu ou vivant cette difficulté peut vous aider à réaliser que vous n'êtes pas isolé et seuls à connaître ces baisses de votre libido. D'autre part, vous échangez ainsi vos expériences et vos témoignages. Il est possible d'exprimer ses angoisses et peut être même recueillir certains conseils. Mais soyez prudent, car les forums peuvent parfois révéler bien des surprises.

Consulter un sexologue

Dans le cas ou vous ne réussissez pas a abordez de front cette problématique avec votre partenaire, votre médecin ou des amis, n'hésitez pas a consulter un sexologue.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Fabienne Rigal :

En savoir plus


Fréquence des rapports sexuels des français

A voir également :

Publi-information
Publi-information

Tips to regain sexual desire
Tips to regain sexual desire
Los trucos para reencontrar el deseo en la pareja
Los trucos para reencontrar el deseo en la pareja
So bewahren Sie die Leidenschaft in Ihrer Beziehung
So bewahren Sie die Leidenschaft in Ihrer Beziehung
Ce document intitulé « Baisse de libido - Comment la retrouver ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.