Mortalité néonatale

Janvier 2017

Trop de femmes meurent encore au cours des accouchements, entre 9 et 13 décès pour 100000 grossesses. La France se situe dans une position moyenne. En Finlande, le chiffre est de 6 pour 100000.

La France est le seul pays européen où les hémorragies du post partum, survenant après l'accouchement, constituent la première cause de mortalité maternelle. La moitié de ces décès pourraient être évités dans la grande majorité des cas.

Diminuer les décès maternels




Conseiller aux femmes d'envisager plus précocement de devenir enceinte en raison de l'aggravation des risques après 35 ans.

Se rendre aux consultations destinées au suivi de la grossesse

Surveiller la tension artérielle :
  • Une hypertension modérée nécessite d'être traitée et d'être surveillée régulièrement.
  • L'apparition de maux de têtes et de douleurs abdominales nécessite une prise rapide de la tension artérielle et la recherche d'une protéinurie en effectuant un examen d'urine.
  • Une hypertension sévère nécessite une intervention urgente.

Lutter contre les infections


Rechercher la cause d'une infection lors de l'apparition des premières manifestations (prélèvement sanguin, prélèvements locaux). Prendre rapidement un traitement antibiotique lors de l'apparition de signes d'infection.

En savoir plus

A voir également


Publi-information

Pre and post natal mortality
Pre and post natal mortality
Una mortalidad neonatal  todavía muy elevada
Una mortalidad neonatal todavía muy elevada
Dernière modification le mercredi 23 octobre 2013 à 23:54:54 par Jeff.
Ce document intitulé « Mortalité néonatale » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.