Prévention des allergies chez les bébés

Avril 2017
Des allergies de plus en plus fréquentes, persistantes et plus sévères... Le comité de nutrition de la Société Française de Pédiatrie fait ses dernières recommandations.

Introduction

Dans un contexte de diversification alimentaire précoce, de changements d'environnements qui sont plus propres, de changements de mode vie (fratries moins nombreuses, éloignement des animaux de ferme) on constate une prévalence de l'allergie alimentaire chez l'enfant qui atteint actuellement 4 à 6%. Les aliments les plus susceptibles d'induire une sensibilisation sont, avec une fréquence variable selon les pays :
  • l'oeuf,
  • le lait de vache,
  • l'arachide
  • le poisson
  • les crustacés
  • les fruits à coque (noix, noisette, cajou, pistache, amande, etc.)
  • le blé et le soja.

Habituellement, l'allergie au lait de vache, au soja ou à l'oeuf disparaît dans l'enfance. L'allergie à l'arachide, considérée comme la plus grave disparaît dans environ ¼ des cas avant l'âge adulte. L'allergie au poisson et aux crustacés est habituellement définitive.

Y penser avant la naissance

Lors des différents entretiens, il faut identifier les familles à risque allergique en interrogeant les parents. Pas de régime d'exclusion pendant la grossesse à l'exception de l'arachide !

Un allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois

Des études montrent les bienfaits du lait maternel, sur les eczémas et les allergies respiratoires. La mère ne devant pas prendre d'arachide pendant cette période. Les autres évictions alimentaires seront étudiées en fonction de l'Histoire familiale.

Des laits HA

Si cet allaitement doit être complété, ou remplacé par un lait artificiel, il le sera par un lait Hypo Allergénique reconnu à l'efficacité prouvée et contrôlée. Tant qu'on ne connaît pas les antécédents familiaux : prescrire un lait HA. Pour les enfants non à risques ces laits ne sont pas indiqués. Le comité s'interroge sur le fait que beaucoup de produits commercialisés en France avec l'appellation lait HA n'aient fait l'objet d'aucune étude avant leur mise sur le marché..... Les Hydrolysats de protéines ne sont pas justifiés, sauf rares exceptions. Il n'est pas recommandé d'utiliser une préparation à base de protéines de soja en prévention des allergies.

Pas de diversification alimentaire avant l'âge de 6 mois

Profiter de la « fenêtre d'introduction » des autres aliments entre 6 mois et 1 an. Pour les aliments à risques sans intérêt nutritionnel particulier (céleri, arachide, fruits a'coque, crustacés), il vaut mieux attendre au-delà des un an. En revanche pour l'oeuf et le poisson retarder leur introduction n'est pas bénéfique. L'allergie. L'ensemble des tableaux cliniques résultant d'un mécanisme physiopathologique d'ordre immunologique, développé vis-à-vis d'allergènes alimentaires ou respiratoires.

En savoir plus



Crédit photo : © Daniel Fuhr - Fotolia.com

A voir également


Publi-information

Allergy prevention in babies
Allergy prevention in babies
Ce document intitulé « Prévention des allergies chez les bébés » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.