Pleurs excessifs du nourrisson

Février 2017
Le Jeudi 13 mars 2008, la 5ème journée du Groupe de Pédiatrie Générale était consacrée aux pleurs du nourrisson. Les objectifs de cette journée étaient multiples, allant du repérage des causes organiques à la compréhension des interactions, causes ou conséquences des pleurs du nourrisson en passant par l'identification des familles vulnérables. Première étape : comment repérer les pleurs excessifs ?

Les pleurs excessifs du nourrisson : qu'est ce que c'est ?


« S'il est admis que tous les nourrissons pleurent, à partir de quand peut on considérer que ce comportement n'est plus dans « la normalité » ? (...). En l'absence de critères objectifs permettant d'identifier clairement les pleurs excessifs ou pathologiques et malgré la grande variabilité de la tolérance de l'entourage (histoire familiale, déroulé de la grossesse, dépression du post-partum, facteurs socio-culturels et/ou économiques), nous considérons les pleurs pathologiques ceux conduisant l'entourage à venir consulter un médecin. L'appréciation de la tolérance à ce symptôme est une des étapes de la conduite médicale (...). » D'après B. Chevallier (APHP).

La revue thérapeutique sur « les pleurs du nourrisson »


De nombreux nourrissons âgés de moins de 3 mois pleurent pendant de longues périodes sans raison apparente. Les parents, souvent en détresse face à la situation, se tournent généralement vers le médecin ou le pédiatre pour trouver des réponses. D. Ploin et J.P. Dommergues montrent l'intérêt d'une revue thérapeutique consignant les outils thérapeutiques actuellement disponibles. En effet une telle revue est justifiée par la contradiction des différents documents « grand public » ou encore la multiplication des consultations qui mobilise les services de santé. Voici un extrait de l'intervention de D. Ploin et J.P. Dommergues :
Les points d'intérêt en termes de résultats thérapeutiques ou préventifs ont été les suivants :
  • La fréquence des symptômes, pleurs ou coliques,
  • La fréquence des troubles associés au sommeil et/ou comportement alimentaire,
  • La qualité de vie et les troubles émotionnels des parents,
  • Les interrelations des parents et de l'enfant,
  • Le développement psycho-affectif et cognitif actuel et futur de l'enfant,
  • La risque de maltraitance réactionnelle.

Les interventions d'intérêt ont été les suivantes :
  • Les prises en charge comportementales
  • Les prises en charge alimentaires
  • Les traitements médicamenteux
  • Les traitements physiques non médicamenteux

Un document utile : la fiche « Pleurs » Courlygones


Courlygones est une association lyonnaise dont l'objectif est d'améliorer la prise en charge des urgences pédiatriques sur la communauté urbaine de Lyon. Cette association a créé une plaquette à destination du grand public dont le but est :
  • d'assurer une meilleure éducation des familles et des accompagnants sur les conduites à tenir devant des pleurs prolongés chez le jeune enfant ;
  • de transmettre à ces familles et ces accompagnants les informations leur permettant de s'orienter vers une consultation adaptée à la gravité de ce symptôme ;
  • d'informer de cette campagne les professionnels de santé (médecins, pharmaciens...).

Les résultats attendus de cette campagne sont à la fois une diminution de l'incertitude et de l'inquiétude des familles mais aussi des recours non appropriés aux services d'urgence. Cette plaquette délivre des messages clairs et simples : face à un enfant de moins de trois mois qui pleure beaucoup sans raison apparente et qui a, par ailleurs, une fièvre à 38° ou des modifications du comportement, il faut consulter sans délai. Pour les autres, les recommandations tiennent en trois mots : "observez, surveillez et agissez".
medium
medium
medium
medium

En savoir plus


Les résumés des interventions sont disponibles sur le site de la Société Française de Pédiatrie.

A voir également


Publi-information

Llantos excesivos del bebé
Llantos excesivos del bebé
Ce document intitulé « Pleurs excessifs du nourrisson » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.