Allaitement et asthme

Octobre 2017
L'allaitement protège de l'asthme, c'est la découverte qu'ont faite des chercheurs de l'Inserm, Unité "Maladies infectieuses, auto-immunes et allergiques". En effet, 60 à 80% des souriceaux allaités par des mères soumises aux allergènes de l'asthme se sont montrés résistants à la maladie une fois adultes. Les résultats de cette étude ont été publiés en janvier 2008 dans la revue américaine Nature Medicine.

Allergène dans le lait


Lorsqu'une mère qui allaite respire de potentiels allergènes dans l'air, ceux-ci pourraient passer dans le lait et être transmis au nouveau-né. Cette voie de transmission d'un allergène aurait comme particularité d'être particulièrement efficace pour rendre un enfant tolérant à cet allergène vu la présence connue dans le lait maternel d'un grand nombre de médiateurs du système immunitaire.

L'expérience sur des souris


Les scientifiques ont exposé des souris allaitantes à des allergènes diffusés dans l'air par le biais d'aérosols. Seules les mères étaient exposées à l'allergène pas les souriceaux. Une fois la propagation de ces allergènes effectuée, l'allaitement des souriceaux se déroulait normalement.

Résultats


On retrouve allergène inhalé dans le lait des mères, environ 3 à 4h après l'exposition. Une fois devenus adultes, les souriceaux allaités par des mères exposées à des allergènes étaient résistants à l'induction d'asthme" explique Valérie Verhasselt, qui a mené cette étude au sein de l'Inserm.

Rappel sur l'asthme


L'asthme est une maladie respiratoire chronique en augmentation constantes ces dernières années et qui touche majoritairement les enfants. C'est une réponse immunitaire inappropriée face aux allergènes. A leur contact, les individus sensibles à ces particules présentent des difficultés respiratoires. Des changements environnementaux sont en cause :
  • augmentation de la pollution
  • exposition au tabac ou à des agents infectieux
  • changements de notre alimentation

A noter : l'environnement est déterminant dans le développement de la maladie chez l'enfant.

Ces travaux démontrent plusieurs choses intéressantes


La protection induite chez le souriceau est spécifique de l'allergène administré à la mère.
  • La protection dépendrait de la présence simultanée dans le lait de l'allergène et d'une molécule immuno-suppressive, le TGF beta.
  • Dans le cas de l'asthme, les anticorps maternels présents au sein du lait, connus pour protéger les enfants allaités des maladies infectieuses, ne sont pas concernés.

Le terme immunosuppressive se réfère à la capacité d'une molécule d'empêcher l'activation du système immunitaire et, au contraire, de favoriser le développement d'un état de tolérance.

Source


Accès à l'article original sur Nature Medicine

Pour en savoir plus



Crédit photo : © pipahadesse - Fotolia.com

A voir également


Publi-information

What if breast feeding protects from asthma?
What if breast feeding protects from asthma?
Ce document intitulé « Allaitement et asthme » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.