Bon usage de l'antisepsie chez l'enfant (SFHH)

Octobre 2017
En mai 2007, la Société Française d'Hygiène Hospitalière (SFHH) a publié un guide sur la bonne pratique de l'antisepsie chez l'enfant. Il dresse la liste des affections cutanées de l'enfant et recommande les produits antiseptiques à utiliser en pédiatrie.

Les infections de l'enfant

Les infections liées aux soins de l'enfant

  • Les principales infections sont nosocomiales. Elles sont liées :
    • à la prématurité de l'enfant,
    • à l'hospitalisation en réanimation (immunodépression),
    • aux procédures invasives,
    • à l'alimentation parentale poursuivie.
  • Il existe différents modes de contamination :
    • cathétérisme vasculaire,
    • ventilation mécanique,
    • sonde gastrique ou urinaire.

Prévention des infections

  • Désinfection des mains par friction.
  • Limitation des gestes invasifs.
  • Utilisation d'antiseptiques.

L'antiseptique et l'enfant

Les principaux soins

  • Désinfection de la peau saine.
  • Soins du cordon ombilical.
  • Sondage urinaire à demeure et évacuateur.
  • Désinfection du champ opératoire en ophtalmologie.
  • Soins de bouche.
  • Antisepsie des peaux lésées.

Les risques

  • Ce document de la SFHH explique que lors des traitements antiseptiques, la peau de l'enfant est sujette à plusieurs risques
    • l'application locale couvre trop de surface corporelle (30%),
    • l'immaturité du système de détoxication entraîne des risques de toxicité ;
    • la barrière cutanée est fine, il y a des risques de pénétration des produits.

Choisir le bon antiseptique

  • La SFHH dresse la liste des antiseptiques utilisables chez l'enfant :
    • chlorhexidine et dérivés
      • bonne activité antibactérienne,
      • faible toxicité pour la peau,
      • irritation faible (- de 5%),
      • ne pas mettre en contact avec les yeux, le cerveau et le conduit auditif en cas de perforation du tympan,
      • éviter les solutions prêtes à l'emploi : propriété antiseptique insuffisante et contre-indiquées sur les muqueuses,
    • ammoniums quaternaires
      • propriétés détergentes,
      • activité antimicrobienne à spectre étroit,
      • doivent impérativement être associés à la chlorhexidine (pas d'utilisation du produit pur),
    • chlorés
      • produits à spectre large,
      • souvent utilisés en antisepsie oculaire.
    • produits iodés et dérivés
      • ne pas utiliser sur le cordon ombilical et chez les enfants souffrant d'hyperthyroïdie (entraîne une atrophie thyroïdienne),
    • alcools
      • augmentent l'efficacité des autres antiseptiques,
      • effet anesthésique local,
      • spectre large et activité rapide,
      • favorisent le séchage du produit sur la peau.
      • risques d'intoxication à forte dose, ne pas utiliser sur les muqueuses.

Précautions d'emploi

  • Conservation :
    • à l'abri de la chaleur et de la lumière,
    • vérifier la fermeture du bouchon,
    • respecter la date de péremption.
  • Utilisation :
    • utiliser de préférence des produits de la même famille pour un soin,
    • diluer savons et bains de bouche,
    • respecter les concentrations et les temps de contact,
    • surveiller la tolérance,
    • préférer les conditionnements en uni doses,
    • rincer à l'eau stérile après un temps d'action de 30 secondes chez le prématuré, pour éviter les irritations,
    • l'application doit être brève et peu étendue.

Sources

Guide des bonnes pratiques de l'antisepsie chez l'enfant, SFHH, mai 2007.

Crédit photo : Crazy80frog Dreamstime

A voir également


Publi-information

Proper use of antiseptis in children
Proper use of antiseptis in children
Ce document intitulé « Bon usage de l'antisepsie chez l'enfant (SFHH) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.