Prise en charge de la fibrillation auriculaire

Février 2017
En juillet 2007, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un guide sur la fibrillation auriculaire (FA), affection de longue durée (ALD), à destination des médecins. Il a pour but d’expliquer la prise en charge des patients atteints de cette cardiopathie. La FA, qui est un trouble du rythme cardiaque chronique grave, touche 1% de la population, mais à partir de 80 ans, le chiffre s’élève à 8%. La population vieillissant, cette pathologie touche de plus en plus de sujets.

Définition

  • Affection très fréquente, la fibrillation auriculaire est une contraction anarchique des oreillettes, parties du cœur qui reçoivent le sang.
  • Plusieurs types de fibrillation auriculaire :
    • paroxystique : se termine en une semaine, souvent sous 48 h, récidivante ;
    • persistante : récurrente et nécessitant un traitement ;
    • permanente.

Bilan initial

  • Pour déterminer une fibrillation auriculaire, la HAS rappelle les symptômes associés à cette pathologie :
    • difficulté à respirer (dyspnée),
    • palpitations,
    • malaise,
    • syncope,
    • fatigue,
    • gêne thoracique,
    • accident vasculaire cérébral (AVC),
    • accident ischémique transitoire (AIT).
  • Les questions à se poser face à un patient souffrant de FA :
    • épisodes antérieurs,
    • facteurs déclenchant la FA,
    • fréquence de la FA,
    • sa durée,
    • manière dont la crise se termine,
    • effets des traitements,
    • signes d’instabilité hémodynamique (nécessitant souvent une hospitalisation d’urgence),
    • type de FA.
  • Des examens sont recommandés, entre autres :
    • ECG (électrocardiogramme),
      • confirmer l’arythmie
      • mesure la fréquence cardiaque (FC)
      • recherche d’une autre pathologie cardiaque
    • thyréostimuline (TSH),
    • échocardiographie transthoracique (ETT) (si cardiopathie sous-jacente suspectée ou dans le cadre d’une cardioversion),
    • examens hématologiques et biochimiques
      • glycémie,
      • créatinine,
      • hémogramme.
    • Selon les cas, en complément :
      • radiographie thoracique,
      • échocardiographie transœsophagienne (ETO),
      • Holter ECG,
      • épreuve d’effort.

Traitement

  • Le but de la prise en charge thérapeutique :
    • « diminuer la gêne fonctionnelle,
    • prévenir les accidents thromboemboliques,
    • éviter l’aggravation d’une éventuelle cardiopathie sous-jacente,
    • élaborer une stratégie de prise en charge. »

Prévenir des accidents thromboemboliques avec un traitement antithrombotique

  • Dans le cas d’une FA :
    • AVK : patients à haut risque,
    • aspirine : patients à faible risque,
    • AVK ou aspirine en fonction du cas : patients à risque modéré.
  • Dans le cas d’une cardioversion :
    • patients en FA depuis plus de 48 h : 3 semaines avant et un mois après, AVK ;
    • patients en FA depuis moins de 48 h : traitement anticoagulant, selon les risques.

Traiter le trouble du rythme

  • Contrôler la FC, pour FA permanente ou persistante : bêtabloquants et/ou inhibiteurs calciques bradycardisants.
  • Contrôler le rythme cardiaque :
    • cardioversion (FA persistante)
      • électrique
      • pharmacologique
    • traitement médicamenteux pour maintenir le rythme sinusal (amiodarone, flécaïnide, propafénone, sotalol, voire cibenzoline, disopyramide et quinidiniques)
    • autres traitements
      • ablation endocavitaire de la FA
      • traitements chirurgicaux

Suivi du patient atteint de FA

  • Le suivi permet d’évaluer :
    • les risques thromboemboliques
    • les bénéfices et risques du traitement anticoagulant
    • les bénéfices et risques du traitement antiarythmique.

La HAS recommande une consultation tous les 6 mois avec questionnement du patient (vie, symptômes, traitement…). Des examens complémentaires peuvent être effectués.consultez le guide pp. 17-18 Pour en savoir plus sur le suivi.

Sources

Consulter le guide médecin Fibrillation auriculaire, HAS, mai 2007.
Télécharger le guide patient « La prise en charge de votre fibrillation auriculaire. Vivre avec une fibrillation auriculaire », publié en octobre 2008.

Crédit photo : Cudazi | Dreamstime.com

A voir également


Publi-information

Treatment of atrial fibrillation
Treatment of atrial fibrillation
Fibrilación auricular
Fibrilación auricular
Ce document intitulé « Prise en charge de la fibrillation auriculaire  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.