Prévention de l'asthme : le plan de l'assurance maladie

Février 2017
Suite à une étude menée en septembre 2008 auprès d'asthmatiques, l'Assurance Maladie a lancé un plan d’accompagnement des patients et des professionnels pour une meilleure prise en charge du contrôle de cette maladie chronique. Mauvaise connaissance de la maladie par les patients et traitements inadaptés, la CNAM a décidé de réagir !

Le constat

Les traitements : souvent inadaptés et paradoxaux

Plus d’un tiers des patients régulièrement traités ne suit pas de traitement de fond préventif par corticoïdes inhalés (contrairement aux recommandations sanitaires). Et les traitements associés sont trop répandus. Le traitement corticoïdes + broncho-dilatateurs de longue durée d’action devrait être réservé à un nombre restreint de patients. Dans les faits, ils sont bien plus nombreux à y être soumis !

Les patients : des difficultés à suivre le traitement sur le long terme


Une des difficultés dans le traitement de l'asthme : le suivi du traitement sur le long terme. Les jeunes adultes minimisent leurs symptômes. Ils trouvent normal d'avoir des crises d'asthme au quotidien !
L'étude menée montre que plus de 3,3 millions de personnes âgées de 5 à 44 ans sont traités en France par des médicaments antiasthmatiques.
900000 d'entre eux le sont de manière régulière. Sur ces 900000 personnes, 1 sur 4 souffre d'un asthme incontrôlé. Un contrôle en effet encore insuffisant pour de nombreux patients et près de 15 000 hospitalisations liées à l’asthme

Des différences régionales importantes :

Le Nord et la façade atlantique sont les régions les plus touchées par l'asthme. (climat, végétation, pollution, tabagisme)
medium

On note sur la carte ci-dessous, que dans les régions les plus concernées par l’asthme on le contrôle mieux…et donc les hospitalisations sont moins fréquentes. Une carte quasiment symétrique.
medium

Source Assurance Maladie.

De l'information pour mieux contrôler !

L’Assurance Maladie met en place une vaste campagne d’informations aux patients et aux médecins généralistes pour améliorer la prise en charge et le suivi du traitement.

Un questionnaire pour les patients

Au cours du dernier trimestre 2008, de nombreux courriers et questionnaires (cf modèle) seront envoyés à des assurés régulièrement traités par antiasthmatiques. Chaque questionnaire posera des questions sur le confort respiratoire du patient, et l'incitera à en parler à son médecin traitant. Ce document sera d'une grande aide au praticien qui pourra ainsi adapter son traitement. Téléchargez le modèle de questionnaire à faire remplir par le patient pendant la consultation. Le patient est ainsi actif. Un patient éduqué suit mieux son traitement !

Des rencontres et des outils de travail pour les médecins généralistes

Les délégués de l’Assurance Maladie rencontreront plus de 30000 médecins généralistes. Objectif : inciter les professionnels à évaluer l'asthme à chaque consultation concernée. Pour aider les professionnels plusieurs outils seront à leur disposition :
  • Un questionnaire d’évaluation de l’asthme
  • Des mémos rappelant les recommandations sanitaires sur le contrôle et la prise en charge de l’asthme, etc.

Rappel sur les traitements pour l’asthme


Définition l’asthme :
L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, qui se manifeste par des épisodes récurrents de toux, de sifflements et de dyspnée traduisant un trouble ventilatoire obstructif, variable dans le temps et partiellement réversible. L’inflammation est liée à plusieurs facteurs : pollution, allergènes, tabagisme, humidité, etc. Les médicaments symptomatiques de la crise : d’action rapide et brève, ces médicaments (broncho-dilatateurs de courte durée d’action inhalés), sont à utiliser à la demande en cas de gêne respiratoire pour soulager les symptômes. Selon les recommandations sanitaires, un traitement de fond est recommandé pour les asthmes persistants (50%). Dans les cas d’asthme persistant léger (30% des asthmes), les corticoïdes prescrits à faibles doses suffisent. Pour les asthmes persistants modérés et sévères (20%), un traitement additionnel notamment par broncho-dilatateurs de longue durée d’action est préconisé selon le niveau de contrôle et la gravité des symptômes. Le traitement de fond : préventif, il est destiné à traiter l’inflammation et à obtenir le contrôle de la maladie.

Sources

A voir également


Publi-information

Prevención del asma bronquial
Prevención del asma bronquial
Ce document intitulé « Prévention de l'asthme : le plan de l'assurance maladie  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.