Syndrome de la bedaine (syndrome métabolique)

Octobre 2017

Définition

Le syndrome métabolique encore appelé syndrome de la bedaine touche plus d'un adulte sur 6. Il comprend un ensemble de manifestations.

Périmètre abdominal

Du côté des risques cardiovasculaires, depuis 2002, une tendance émerge : le périmètre abdominal constitue un facteur de risque important de maladies cardiovasculaires et est prédictif de la présence d'autres facteurs. Il est donc primordial de prendre en compte ce paramètre, d'autant plus qu'il est facilement mesurable.

Autres facteurs

  • Un pression artérielle est supérieure à 13/8,5.
  • Un taux de triglycérides est supérieur ou égal à 1,5 g/L
  • Un taux de cholestérol HDL est inférieur à 0,40 g/L pour les hommes et inférieur à 0,50 g/L pour les femmes.
  • Une glycémie à jeun est supérieure ou égale à 1g/L.

Programme Ornicar

Le programme épidémiologique Ornicar (ObseRvatoire du NIveau de risque CARdiovasculaire), programme épidémiologique sur les facteurs de risque cardiovasculaire, réalisé avec le soutien de Sanofi-aventis, est destiné à pallier cette lacune. La méthode comporte deux étapes : une étude transversale de prévalence de l'obésité abdominale chez des patients consultant en médecine de ville(médecine générale, cardiologie, endocrino-diabétologie), puis un suivi longitudinal de la prise en charge des facteurs de risque.

Graisse : la localisation domine le poids

Plusieurs études récentes ont démontré que le périmètre abdominal était un meilleur indicateur de risque cardiovasculaire que l'indice de masse corporel (IMC). Le tour de taille est donc un facteur de risque majeur et il est très facilement mesurable avec des seuils de référence connus. D'après le National Cholesterol Education Program (NCEP), il y a obésité abdominale lorsque le tour de taille dépasse 88 cm chez la femme et 102 cm chez l'homme," explique Philippe Amouyel, épidémiologiste à l'Institut Pasteur de Lille et président du comité scientifique d'Ornicar. Mais pour se rendre compte de l'ampleur du problème, encore fallait-il disposer de données chiffrées. D'où cette étude transversale, multicentrique, menée en 2006 auprès de 1 125 généralistes répartis sur tout le territoire français.

Statistiques

Au total, 2 294 patients dont 51,4% de femmes ont été intégrés à l'étude.
  • La population échantillonnée avait un âge moyen d'environ 55 ans et présentait des prévalences de surpoids et d'obésité comparables à celles habituellement reportées pour la population française à savoir :
    • 33% de surpoids et 27% d'obésité chez les femmes
    • 47% de surpoids et 29% d'obésité chez les hommes.
    • La prévalence d'obésité abdominale, en revanche, s'est révélée bien plus forte qu'attendue.
  • Avec un périmètre abdominal moyen de 90,4 cm, 56% des femmes seraient atteintes d'OA.
  • La situation chez les hommes quant à elle est légèrement moins catastrophique avec un périmètre abdominal moyen à la limite de la norme (101 cm) et une prévalence d'OA de 48%.

Cette étude révèle, par ailleurs, que dans les deux sexes, l'obésité abdominale est inversement corrélée aux niveaux d'activité physique et d'études.

Obésité abdominale

Mais c'est surtout lorsque l'on analyse les résultats de prévalence des facteurs de risque cardiovasculaire par quintiles de périmètre abdominal, que l'on réalise toute l'importance de ce paramètre. Car excepté pour le tabac, les prévalences de chacun des facteurs augmentent avec le tour de taille.

Diabète de type 2

Le taux de diabète de type 2 serait quatorze fois plus important chez les femmes appartenant au dernier quintile de périmètre abdominal (> 103 cm) que celles appartenant au premier (< 78 cm). Les hommes ne sont pas épargnés, avec un risque de diabète de type 2 multiplié par sept, entre ceux ayant un périmètre abdominal inférieur à 91 cm et ceux dépassant les 112 cm.

Cholestérol, hypertension artérielle



Bilan : le nombre de facteurs de risque augmente avec le périmètre abdominal. Comme l'indique Le graphique, il est multiplié par deux chez les hommes et par trois chez les femmes.

Mesurer le périmètre abdominal

  • En pratique quotidienne, lors d'une première consultation, la mesure du périmètre abdominal représente donc un moyen simple et efficace de déterminer la présence d'un facteur de risque cardiovasculaire important," conclut donc de ces résultats Denis Pouchain, médecin généraliste, UFR Paris Ile-de-France Ouest, membre du comité scientifique de l'étude.
  • Cette mesure peut constituer une bonne porte d'entrée à l'analyse ultérieure des autres facteurs de risque, notamment chez les patients non obèses mais présentant néanmoins une obésité abdominale."
  • Les membres du programme Ornicar souhaitent que ces résultats s'accompagnent d'une évolution simple dans la pratique, avec une généralisation de la mesure du tour de taille accompagnée d'une sensibilisation du patient au risque d'une obésité abdominale, en particulier chez les hommes

de plus de cinquante ans et les femmes de plus de soixante ans dont le profil de risque est inconnu.

Ne pas oublier l'activité physique

Une occasion également de rappeler l'intérêt d'une activité physique quotidienne, même chez le sujet d'âge mûr dont l'IMC ne révèle pas de surcharge pondérale majeure. Source: Revue Nutrition Infos.

En savoir plus

A voir également


Publi-information

Metabolic syndrome: waist circumference and heart attack risks
Metabolic syndrome: waist circumference and heart attack risks
Síndrome metabólico: la cintura en el centro de riesgo cardíaco
Síndrome metabólico: la cintura en el centro de riesgo cardíaco
Ce document intitulé « Syndrome de la bedaine (syndrome métabolique) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.