Traitement des allergies

Août 2015

Il n'existe pas un traitement unique de l'allergie. Chaque allergique peut se voir proposer un traitement adapté aux manifestations qu'il présente.

Les mesures d'éviction, lorsqu'elles sont possibles, demeurent essentielles et représentent le premier des traitements afin d'éviter tout contact avec l'allergène ou de diminuer l'apparition des symptômes. Les traitements symptomatiques permettent de traiter les manifestations et de soulager les symptômes. La désensibilisation représente quand à elle le seul traitement préventif et curatif de certaines allergies et s'attaque ainsi à leur cause et permet d'éviter l'aggravation des manifestations.

Notre vidéo


Eviction des allergènes

Bien évidemment, il faut d'abord avoir identifié formellement l'allergène responsable des symptômes. Ensuite, et si cela est possible, il s'agira d'éviter d'être au contact de l'allergène en cause ou de diminuer au maximum la quantité des allergènes, mesures qui représentent les grands principes des mesures d'éviction.

Les mesures d'éviction dépendent du type d'allergie (acariens, animaux, pollens, médicaments....). Un contrôle de l'environnement intérieur , des habitations et des locaux professionnels, permet de réduire l'exposition à certains allergènes.

Si ces mesures d'éviction préventives sont possibles et permettent d'améliorer la fréquence et l'intensité des symptômes, elles ne font pas disparaître totalement les allergènes..




Traitements médicamenteux

De nombreux médicaments peuvent soulager les allergiques et les aider à mieux supporter leurs manifestations.

Médicaments anti histaminiques

Les médicaments anti histaminiques s'opposent aux effets de l'histamine substance inflammatoire libérée lors de la réaction allergique.

Ils sont prescrits dans différentes manifestations de l'allergie : rhinite, conjonctivite, urticaire, eczéma ... mais n'ont pas d'action déterminente dans l'asthme. Pour en savoir plus

Les médicaments antihistaminiques peuvent provoquer des effets secondaires dont le plus connu est la somnolence. Même si les antihistaminiques de seconde génération provoquent moins d'effets secondaires, certains allergiques signalent néanmoins ces effets.



Certains antihistaminiques sont contrindiqués à certaines périodes de la grossesse. Renseignez vous auprès de votre médecin.



Les allergiques peuvent acheter certains médicaments antihistaminiques sans ordonnance afin de soulager momentanément leurs manifestations. Ces médicaments, plus onéreux, ne sont pas remboursés par la caisse d'assurance maladie. Ils peuvent vous dépanner quelques jours mais ils ne doivent pas vous empêcher de consulter un médecin.

Médicaments corticoïdes

Les corticoïdes sont des médicaments présentant des propriétés anti-inflammatoires. Ils sont prescrits sous différentes formes : en comprimé, sirop, injection et en spray. Ils sont utilisés dans différentes manifestations de l'allergie et dans le traitement de l'asthme.
  • Dans l' asthme : sous la forme de corticoïdes locaux pour le traitement de fond ou sous la forme de comprimés ou en injection dans les formes sévères de la maladie.
  • Dans la rhinite allergique: sous la forme de pulvérisation nasale ou sous forme de comprimés dans les formes sévères lors de complications de sinusites infectieuses
  • Dans le traitement de l'urticaire : sous la forme de comprimés ou en injections dans les formes aigues
  • Dans le traitement de l'eczéma : sous les formes de pommades ou de comprimés dans les formes plus sévères.


Les corticoïdes sous formes de gouttes sont destinés aux enfants.

Les médicaments corticoïdes prescrits sous forme locale, en pulvérisation nasale ou sous la forme inhalée dans le traitement de fond de l'asthme ne présentent pas les effets secondaires des corticoïdes prescrits sous la forme de comprimé lorsqu'ils sont utilisés pendant plusieurs semaines.



Les médicaments corticoïdes prescrits sous formes de comprimés en cure courtes de quelques jours, n'entraînent pas d'effets secondaires aux doses habituellement prescrites.

Les effets secondaires des corticoïdes sous forme de comprimé en cure longue se produisent lors de traitements prescrits plusieurs semaines ou plusieurs mois: Peuvent apparaître une prise de poids, une atrophie de la peau

Les pommades ou crèmes corticoïdes appliqués sur la peau dans le traitement de l'eczéma peuvent provoquer des effets secondaires et fragiliser la peau. Ils doivent être prescrits par un médecin car il ne faut pas les considérer comme des « pommades » qui peuvent s'appliquer à tout moment. Ils peuvent provoquer des effets secondaires, notamment chez l'enfant, s'ils sont appliqués pendant de longues semaines, ou de longs mois, sans aucun avis médical.

Pour en savoir plus, consultez le site vulgaris médical

Médicaments antileucotriènes

Les leucotriènes sont des médiateurs libérés lors de la réaction allergique. Les médicaments anti-leucotriènes s'opposent aux effets produits par ces substances. Ils sont de plus en plus utilisés dans le traitement de l'asthme et de la rhinite.

Traitements locaux

Ces traitements peuvent s'appliquer dans le nez, les yeux ou les bronches.

Dans le nez on peut utiliser localement du sérum physiologique, des corticoides anti inflammatoire, un anti histaminique, du cromoglycate de sodium ou un anticholinergique.

Dans les yeux, on utilise du sérum physiologique, des collyres antiallergiques de cromoglycate de sodium, d'anti histaminique, des collyres contenant des antibiotiques ou des collyres comprenant des corticoïdes (prescrits par des médecins ophtalmologues)

Traitements

Médicaments bronchodilatateurs

Les médicaments bronchodilatateurs à action brève et rapide traitent la crise d'asthme en dilatant les bronches resserrées lors du spasme bronchique. Le patient ressent rapidement dans la majorité des cas une amélioration très nette l'aidant à mieux respirer. La durée de leur action est de quatre à six heures.

Les médicaments bronchodilatateurs s'utilisent également avant l'effort afin d'éviter l'apparition d'une crise chez certaines personnes présentant un asthme provoqué par l'exercice.

Des produits de la même famille, avec une durée d'action prolongée, les bronchodilatateurs à longue durée d'action, peuvent être utilisés comme traitement de fond de l'asthme.

Les médicaments bronchodilatateurs à longue durée d'action sont toujours prescrits avec des médicaments corticoïdes locaux, ou isolément ou associés dans le même médicament.


Médicaments corticoïdes inhalés

La majorité des asthmatiques présentant un asthme léger mais persistant, modéré ou sévère doivent bénéficier d'un traitement de fond anti-inflammatoire pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Ces traitements permettent d'éviter l'aggravation de la maladie en diminuant l'inflammation bronchique, élément important de la maladie asthmatique. Les corticoïdes inhalés se prennent sous forme d'aérosol doseur ou de poudre sèche. Des médicaments associent les bronchodilatateurs à longue durée d'action et des corticoides inhalés

Anticholinergiques

Ces médicaments sont également utilisés dans le traitement de l'asthme.

Théophyllines

Ces médicaments étaient très utilisés il y a une vingtaine d'années.

Antileucotriènes

Les antileucotriènes sont des médicaments qui agissent en bloquant l'action des leucotriènes, importants médiateurs de l'inflammation des voies respiratoires. Ils sont utiles dans la prévention de l'asthme d'effort et dans le traitement de fond de l'asthme. Ils s'utilisent sous la forme de comprimé.

Anti IGE

Une nouvelle classe de médicaments, les Anti-IgE, sont prescrits aux asthmatiques présentant un asthme sévère d'origine allergique.

Antibiotiques

Les antibiotiques sont prescrits dans les surinfections des bronches ou du nez. Ils sont également prescrits lors de l'apparition d'autres infections comme par exemple une otite ou un angine bactérienne.

Kinésithérapie respiratoire

Des séances de kinésithérapie respiratoires sont souvent prescrites pour aider les personnes, notamment les enfants, présentant des épisodes de surinfections bronchiques.

Elles permettent également d'apprendre aux asthmatiques à mieux respirer, à contrôler leur respiration lors de l'apparition d'une crise, à moins s'angoisser et à mieux utiliser les divers appareils (aérosols doseurs, turbuhaler, chambre d'inhalation..) nécessaires à la prise de la plupart des médicaments prescrits aux asthmatiques.

Désensibilisation

Mode d'action

La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique ou encore vaccinothérapie des allergies, constitue à ce jour le seul traitement pouvant permettre de guérir de certaines allergies. Elle consiste à réhabituer progressivement l'organisme à l'allergène mis en cause, en lui administrant des doses croissantes d'un vaccin allergénique, jusqu'à obtenir la dose efficace.

L'allergique présentera alors beaucoup moins de réaction allergique en présence du ou des allergènes auxquels il est sensible.

Ce traitement est recommandé par l'OMS, l'organisation mondiale de la santé, qui précise que désormais elle doit faire partie intégrante de la prise en charge des maladies allergiques.

Malheureusement, plus de 80% des allergiques qui pourraient en bénéficier ne savent pas que ce type de traitement pourrait leur être proposé.

Les allergiques pouvant bénéficier de ce traitement doivent répondre à critères spécifiques. En effet, tous les allergiques ne peuvent pas être désensibilisés.

Le médecin doit également s'assurer que le patient est capable de s'engager dans un traitement prolongé et présentant quelques contraintes.

Idées reçues

Une désensibilisation ne fait en aucun cas apparaître d'autres allergies !!! Au contraire, elle prévient la survenue d'autres allergies.

De nombreuses personnes s'imaginent encore que se faire désensibiliser aux pollens fera apparaître une autre allergie, comme les acariens par exemple.

Or un des objectifs de la désensibilisation est de prévenir l'apparition d'autres allergies.

Ce traitement s'étale de 3 à 5 ans, ce qui peut sembler long. Mais n'oublions pas que l'allergie est une maladie chronique, au même titre que l'hypertension, le diabète par exemple, nécessitant des traitements de plus longue durée encore le plus souvent.



Tous les allergiques ne peuvent pas bénéficier de ce traitement.



Avant de débuter une désensibilisation, le médecin doit expliquer à la personne allergique ou aux parents d'un enfant allergique, le déroulement du traitement, ses avantages, ses contraintes, ses effets secondaires, ses risques d'échec. Il doit préciser également que ce traitement sera suspendu au bout d'un an environ pour une désensibilisation aux acariens, ou au bout de 2 saisons polliniques si aucune amélioration n'a été constatée. Il est souvent conseillé de proposer a patient de réfléchir un délai de réflexion avant de s'engager.


Voie sub linguale

Cette méthode, désormais utilisée dans plus de 70% des cas, consiste à déposer quelques gouttes de l'extrait allergénique sous la langue puis à laisser fondre sous la langue pendant 2 minutes sans avaler.

Des réactions locales, démangeaisons ou petite gêne dans la bouche peuvent s'observer. Des épisodes de rhinite, toux, voir asthme ou urticaire sont exceptionnels. Aucune réaction sévère n'a été observée à ce jour.

De nombreuses études ont toutes démontrées la bonne tolérance du produit.

comprimés

Des comprimés à faire fondre sous la langue sont également proposés à certains allergiques aux pollens de graminées puis dans un avenir proche aux pollens d'arbres et aux acariens.

Injections

Méthode la plus ancienne et la plus connue, la désensibilisation sous forme d'injections consiste à injecter des doses de l'extrait allergénique dans le haut du bras à l'aide de seringues et de fines aiguilles. Elle doit être pratiquée au cabinet d'un médecin, par un médecin ou par une infirmière se trouvant dans un cabinet médical où exerce un médecin au moment de pratiquer l'injection au patient.

Les réactions locales peuvent survenir à l'endroit de la piqûre. Il s'agit d'une rougeur et d'un gonflement plus ou moins douloureux.

Les réactions générales, rares, peuvent être une rhinite, une crise d'asthme ou une urticaire. Elles se produisent en général quelques minutes après l'injection ou après le départ du cabinet. Selon leur type, le médecin prescrira des anti histaminiques, des bronchodilatateurs ou des corticoïdes.

Des réactions sévères, heureusement exceptionnelles, comme un choc anaphylactique peuvent s'observer. Elles nécessitent une injection d'adrénaline et imposent un appel d'urgence.

Il est nécessaire de rester 20 à 30 minutes dans le cabinet médical après une injection et ne pas faire de sport pendant les quelques heures qui suivent.


Désensibilisation aux venins

Elle s'effectue uniquement sous la forme d'injections. La première partie du traitement se pratique en milieu hospitalier, au cours d'une demi ou d'une journée. Puis une injection mensuelle peut être pratiquée par un médecin dans un cabinet médical.

Résultats

Plus la désensibilisation est débutée précocement, et plus les chances de guérir de l'allergie sont importante. La désensibilisation réduit les risques de voir apparaître de nouvelles allergies. La désensibilisation peut être proposée aux enfants dès l'âge de 4 ou 5 ans.

La désensibilisation permet d'éviter l'apparition d'un asthme chez des personnes présentant une rhinite allergique. La désensibilisation permet de diminuer la consommation de médicaments symptomatiques.

La désensibilisation aux acariens et aux pollens est une réussite dans 60 à 70% des cas. Les résultats de la désensibilisation aux venins d'hyménoptères sont excellents : plus de 90% pour l'abeille et la guêpe.

Autrefois basée sur la simple expérience des médecins, ce traitement est aujourd'hui parfaitement codifié par un consensus international sous l'égide de l'OMS, l'organisation mondiale de la santé, qui précise que désormais elle doit faire partie intégrante de la prise en charge des maladies allergiques.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Traitement-des-allergies .pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Publi-information
Publi-information

A voir également


Allergy treatments
Allergy treatments
Tratamientos para las alergias
Tratamientos para las alergias
Die Behandlung von Allergien
Die Behandlung von Allergien
Ce document intitulé « Traitement des allergies » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.