Prise de poids et facteurs psychologiques

Mars 2017
Les facteurs psychologiques interviennent de façon plus ou moins importante dans la prise de poids. Malheureusement, cet aspect n'est la plupart du temps pas suffisamment pris en compte lorsqu'une personne débute un régime. Les adeptes des régimes ne réalisent pas qu'ils sont prêts à tout et à tenter des régimes aberrants pour perdre des kilos. Lorsqu'on débute un régime, il est indispensable d'évaluer ses fragilités pour mettre de son côté toutes les chances de réussir et ainsi éviter de reprendre du poids si le régime a fonctionné.



Conditions psychologiques pour effectuer un régime

Etre dans un bon état psychologique: les périodes de de stress ne sont pas les meilleures périodes pour débuter un régime. Etre dans une bonne condition physique et pas être fatigué par une surcharge de travail. Trouver d'autres sources de plaisir afin de compenser la frustration, aussi minime soit elle, provoquée par le régime:faire du sport par exemple, s'investir dans une association. Avoir confiance en soi.

Les causes psychologiques d'une prise de poids

La dimension psychologique est présente en permanence dans l'histoire d'une prise de poids,aussi bien dans son origine que dans ses conséquences.

Le stress, les angoisses

Stress, dépression, angoisses peuvent augmenter l'appétit et déclencher une prise de poids chez certains individus alors qu'ils peuvent diminuer l'impression de faim chez d'autres. De nombreuses personnes constamment stressées mangent ce qui leur fait plaisir et ce qui les calme. Le besoin de manger permet ainsi de calmer des angoisses.

Des chercheurs ont démontré que le stress représente un facteur important d'obésité. En cas de stress, l'hypothalamus produirait une substance augmentant la masse graisseuse. Adopter une alimentation équilibrée est fondamental pour perdre du poids mais arriver à avoir une vie moins stressante,faire du sport et apprendre à se détendre sont tout aussi primordiaux pour que le régime se déroule le mieux possible.

Les autres causes psychologiques


Ne pas arriver à comprendre les raisons de sa prise de poids risque généralement d'aboutir à un échec du régime. En effet, dès le moment où le régime s'arrête, les problèmes psychologiques n'étant pas réglés, l'envie de manger ce qu'on aime reviendra immédiatement et bien évidemment, les kilos perdus avec.

Situations poussant à trop manger
  • Colères
  • Frustrations
  • Insatisfaction
  • Inhibition
  • Mal dans sa peau
  • Culpabilité
  • Echecs à répétition (vie professionnelle, vie privée)...

L'histoire personnelle et notre enfance

La façon dont nous avons été nourris au cours de notre enfance peut parfosi influer sur notre rapport à l'alimentation: Ainsi un enfant à qui une maman a beaucoup donné à manger, en pensant qu'il sera "heureux de manger beaucoup", peut avoir plus tard, à l'âge adulte, un rapport compulsif vis à vis de la nourriture et manger de grandes quantités pour se "faire plaisir". Si cette personne ne décrypte pas ce mécanisme avec un professionnel, elle éprouvera des difficultés à manger différemment, à perdre ses mauvaises habitudes et à ne pas tolérer la frustration de moins manger: et les régimes seront inefficaces. L'avis d'un « psy » peut être parfois envisagé lorsqu'une personne souhaite maigrir.

Conséquences psychologiques

Chez certaines personnes, la prise de kilos peut déclencher un fort stress, une dépression plusou moins sévère et un dégoût de soi, des situations qui risquent d'aggraver la prise de poids. Les personnes en surpoids, même faible, ne se trouvent pas agréables ou désirables et ne sont pas satisfaites de l'image qu'elles renvoient et. Certaines d'entre elles culpabilisent à la seule idée de montrer leur corps et n'ont pas le courage de se montrer en maillot de bain sur une plage par peur d'affronter le regard des autres. Ces situations concernent en premier lieu les personnes en fort surpoids, mais également et de plus en plus souvent, celles qui n'ont que quelques kilos superflus.

La dictature des médias mettant à la une des mannequins très mince participe largement à cette évolution. Ne pas prendre en compte certaines fragilités psychologiques risque de rendre le régime très difficile et d'aggraver l'état psychologique préalablement fragilisé. Le régime risque de ne pas être efficace, ce qui pourrait aggraver la fragilité psychologique.

Consulter un Psy avant de débuter un régime ?

Il est parfois nécessaire de se faire aider par un professionnel (psychologue, psychanalyste, psychiatre) afin de déchiffrer les causes psychologiques à l'origine de la prise de poids. Ces consultations peuvent permettre d'améliorer les chances de réussite de son régime.

Cette démarche fait désormais partie intégrante de la mise en place de régimes chez les personnes victimes d'obésité. Une psychothérapie peut permettre d'aider à mieux contrôler ses pulsions et ses envies de consommer fréquemment de la nourriture. Il existe plusieurs techniques permettant de modifier ces comportements alimentaires. Elles sont surtout destinées aux personnes en fort surpoids. Mais toutes les autres, celles qui ont 6, 8, 10 kilos à perdre, ne pourraient elles pas en bénéficier plus systématiquement ? Il faut se sentir prêt pour débuter un régime et ne pas débuter dans une période d'angoisse. Ne pas hésitez à se faire aider par son médecin ou un psy....

A voir également


Publi-information

Putting on weight and psychological factors
Putting on weight and psychological factors
Subida de peso y factores psicológicos
Subida de peso y factores psicológicos
Gewicht und Psyche
Gewicht und Psyche
Ce document intitulé « Prise de poids et facteurs psychologiques  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.