Diabète gestationnel

Mai 2017
Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît au cours de la grossesse. Sa prévalence, de l'ordre de 5 à 6%, a tendance à augmenter ces dernières années. Source de complications pour la futur maman comme pour le futur bébé, il doit être étroitement surveillé. Le nombre des femmes touchées par ce diabète augmente un peu partout dans le monde. On considère que 5% à 6% des femmes enceintes sont concernées. Les femmes âgées de plus de 35-40 ans sont plus exposées au diabète gestationnel.


Définition

Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît pour la première fois lors de la grossesse et disparaît généralement après l'accouchement.

Le diabète gestationnel correspond à l'augmentation de la glycémie, c'est-à-dire du taux de sucre dans le sang. Il est diagnostiqué lorsque la glycémie à jeun est est comprise entre 0.92 g/L et 1.26g/L. Au-delà de 126 mg/dl, on conclut généralement à un diabète de type 2 antérieur à la grossesse. L'ALFEDIAM, association de langue française pour l'étude du diabète et des maladies métaboliques, préconise de rechercher systématiquement un diabète gestationnel en effectuant un dosage de la glycémie chez toutes les femmes enceintes à 28 semaines de grossesse.

Facteurs de risque

Antécédants de diabète dans la famille


Surcharge pondérale

Un excès de poids : une femme dont l'IMC est supérieur à 25 est exposée aux risques de diabète gestationnel.

Glycémie élevée sous pilule

Constatation d'un taux élevé de la glycémie sous pilule.

Poids de naissance

Un poids de naissance de la mère supérieur à 4 kg ou inférieur a 2.5 kg.

Antécédants

Présence de diabète dans la famille.

Antécédent de fausses couches, de malformations du fœtus ou de mort du fœtus. Antécédent de macrosomie foetale (mensurations du fœtus au dessus des courbes du périmètre crânien et abdominal) au cours d'une grossesse précédente.

Grossesses précédentes

  • Diabète gestationnel lors d'une grossesse précédente.
  • Accouchement de bébés de plus de 4 kg.

Origines

Femmes originaires d'Asie, d'Afrique du Nord ou des Antilles.

Absence de facteurs de risques

Le diabète gestationnel fait son apparition en l'absence de facteur de risque dans plus de la moitié des cas.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Risques

Le diabète gestationnel représente une complication de plus en plus fréquente de la grossesse avec des conséquences pour la future maman ou pour le bébé, avec notamment un risque accru de prééclampsie et de césarienne, risque majoré en cas de surpoids ou d'obésité. Le risque de récidive d'apparition d'un diabète gestationnel au cours d'une grossesse suivante est de 66%. Plus le taux de glycémie n'est élevé et plus le risque de voir apparaître un diabète gestationnel est important. Pour en savoir plus consulter les sites:

Femmes les plus exposées

Il est important de dépister précocement l'apparition du diabète gestationnel chez les femmes présentant un risque. Ce risque apparaît en présence d'au moins un des critères suivants : future maman âgées de plus de 35 ans, en surcharge pondérale (IMC supérieur ou égal à 25kg/m2), avec des antécédents personnel des diabète ou des antécédents familiaux de diabète au 1er degré (parents), ou ayant déjà donné naissance à des enfants de plus de 4 kg. Le diabète gestationnel peut toutefois apparaître en l'absence de facteur de risque dans plus de 50% des cas.

Risques pour le bébé

Le diabète gestationnel peut entraîner des complications foetales et néonatales. La macrosomie (poids du bébé à la naissance supérieur à 4kg) est la principale, mais il y en a d'autres comme les risques de malformations et des décès périnataux, ou d'hypoglycémie néonatale (glycémie basse).

Risques après l'accouchement

Le diabète disparaît dans 98% des cas après l'accouchement. Le risque de développer un diabète définitif n'est cependant pas négligeable. D'où l'importance de revenir rapidement à un poids normal, d'adopter une alimentation équilibrée et d 'avoir activité physique régulière. Il est également recommandé de surveiller la glycémie environ six mois après la naissance du bébé, et une fois par an par la suite.
Pour en savoir plus, consulter le site de la Haute Autorité, HAS

Physiopathologie

Le diabète gestationnel se traduit par une intolérance au glucose lors de la grossesse. La physiopathologie étudie le fonctionnement normal ainsi que les troubles des organismes vivants. En l'occurrence, la physiopathologie du diabète gestationnel est l'analyse de ce désordre fonctionnel qui va permettre d'en comprendre les causes et les mécanismes. Si l'insuline est naturellement moins bien supportée durant la grossesse, cette molécule, pour maintenir un taux de sucre sanguin normal, est produite en plus grande quantité, jusqu'à parfois provoquer un diabète.

Prévention

La future maman doit avoir une alimentation équilibrée, et ceci dès le début de sa grossesse. Elle doit éviter les aliments sucrés, manger au maximum 3 fruits par jour car ils apportent du sucre, limiter sa consommation de boissons sucrées du type soda, sirop, jus de fruits et utiliser les matières grasses en quantité modérée. En l'absence de contre-indications, une activité physique régulière est fortement recommandée (30 minutes 3 à 5 fois par semaine).

Traitement

Lorsqu'un diabète gestationnel est diagnostiqué, un régime destiné à obtenir une glycémie sanguine normale (taux sanguin de sucre) doit être instauré. Un traitement par insuline est parfois nécessaire lorsque le régime est inefficace. L'objectif du traitement est de maintenir une glycémie normale tout en en réussissant à maintenir une alimentation saine pour la maman et pour l'enfant. La glycémie devra être surveillée régulièrement tout au long de la grossesse, de même que la présence de sucre dans les urines et la tension artérielle. Il est aussi nécessaire de consulter plus fréquemment son médecin qui décidera du rythme des consultations. L'avis d'un endocrinologue, médecin spécialisé dans la surveillance du diabète, pourra être proposé.

Régime

La prise en charge diététique consiste à limiter ses apports caloriques entre 25 et 35 kcal/kg/jour et à ne jamais être inférieurs à 1 600 Kcal/jour. 40 à 50% des apports journaliers doivent être des féculents, répartis sur les 3 repas. Il faut évidemment éviter les gâteaux et les sucreries, ainsi que les jus de fruits, les compotes, le sucre et ses dérivés. Il faut aussi consommer des sucres lents, féculents ou pain, complets de préférence, à chaque repas accompagnés de légumes : les fibres qu'ils contiennent permettent de ralentir l'absorption du sucre, donc de limiter le taux de sucre dans le sang. Enfin, il est conseillé de privilégier les produits laitiers nature plutôt qu'un fruit qui apporterait plus de sucre.

A voir également


Publi-information

Pregnancy and diabetes: gestational diabetes
Pregnancy and diabetes: gestational diabetes
Diabetes gestacional - Embarazo y diabetes
Diabetes gestacional - Embarazo y diabetes
Ce document intitulé « Diabète gestationnel - Causes et régime alimentaire » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.