Grossesse extra-utérine - Symptômes et taux de HCG

Septembre 2016
Le nombre de femmes présentant une grossesse extra utérine a doublé au cours des 15 dernières années et représente en France près de 2% des grossesses.


Définition

Une grossesse extra-utérine (GEU) est provoquée par l'implantation et le développement de l'oeuf en dehors de l'utérus. Une grossesse extra-utérine est une situation urgente qui peut mettre en danger la vie de la femme en raison du risque de voir apparaître une hémorragie interne parfois sévère. Au fur et à mesure que l'oeuf continue de grossir, si l'oeuf s'est implanté dans la trompe par exemple, celle ci devient trop petite et se rompt, ce qui peut provoquer une hémorragie interne parfois sévère.

GEU à terme

L'œuf peut se développer dans la trompe de Fallope, les ovaires ou la cavité abdominale. Une GEU ne peut pas être menée à terme car elle représente un danger pour la vie de la mère et du bébé. Le fœtus, en grandissant, peut rompre l'organe au sein duquel il se trouve et entraîner une hémorragie sévère. La femme ressent de vives douleurs pelviennes et présente des hémorragies utérines. Il s'agit d'une urgence médicale qui se traite par injections de médicaments ou par chirurgie.

GEU abdominale

Selon les cas, l'embryon peut se développer dans la trompe de Fallope (grossesse tubaire), dans l'ovaire (grossesse ovarienne) ou dans la cavité péritonéale : on parle alors de grossesse abdominale. Le diagnostic est souvent posé entre la 2ème et la 8ème semaine au cours d'une coelioscopie ou d'une échographie. Une GEU abdominale ne peut pas être menée à terme car la vie de la mère est menacée. Un traitement s'impose d'urgence. Il peut être médical (injection d'un produit qui stoppe le développement du fœtus) ou chirurgical (aspiration de l'embryon).

GEU rompue

Une grossesse extra-utérine (GEU) est une grossesse qui se déroule en dehors de la cavité utérine. Selon les cas, l'embryon peut se développer dans une trompe (grossesse tubaire), dans l'ovaire (grossesse ovarienne) ou, plus rarement, dans la cavité péritonéale (grossesse abdominale). On parle de GEU rompue dans le cadre d'une grossesse tubaire, lorsqu'aucun traitement n'a été adopté et que la trompe a fini par se rompre. Une GEU peut entraîner des hémorragies sévères et engager le pronostic vital de la mère, c'est pourquoi elle doit être traitée médicalement ou chirurgicalement le plus tôt possible.

GEU après FIV / ICSI

Le risque de GEU après Fiv / Icsi est plus élevé (4% contre 1% dans le reste de la population). Ce risque plus accru n'est pas lié à la technique utilisée. Il s'explique par le fait que la moitié des femmes traitées par Fiv présentent une anomalie au niveau des trompes, ce qui augmente le risque de GEU.

Causes

Une grossesse extra-utérine (GEU) est une grossesse pathologique dont le développement se situe hors de la cavité utérine. L'œuf embryonnaire ne migre pas jusqu'à l'utérus et se niche dans les trompes, dans la majorité des cas. Il peut cependant s'implanter ailleurs. Plusieurs facteurs ont été reconnus comme augmentant le risque de survenue d'une GEU : le tabac, certains types de pilules contraceptives (les microprogestatifs), le stérilet, une fécondation in vitro, des pathologies touchant les trompes (salpingite notamment).

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Localisation

Grossesse tubaire

L'oeuf est implanté dans la trompe, il s'agit dans ce cas d'une grossesse tubaire.

Grossesse ovarienne

L'oeuf est implanté dans l'ovaire, il s'agit d'une grossesse ovarienne.

Grossesse cervicale

L'oeuf est implanté dans le col de l'utérus, il s'agit d'une grossesse cervicale.

Grossesse abdominale

L'oeuf est implanté dans la cavité abdominale, il s'agit d'une grossesse abdominale.

Grossesse intra-murale

Si l'oeuf est implanté dans la paroi musculaire de l'utérus, il s'agit d'une grossesse intra-murale. Il existe des localisations très rares, comme le foie...

Diagnostic

Le diagnostic s'effectue le plus souvent au début de la grossesse, entre deux et huit semaines de grossesse, lorsque les premières manifestations de la grossesse extra utérine surviennent. Le diagnostic est posé après une consultation gynécologique. A la palpation, le gynécologue peut déclencher les douleurs ou sentir une masse pelvienne. Un examen au spéculum et un toucher vaginal complètent l'examen. Deux examens sont indispensables pour confirmer le diagnostic de GEU : le dosage sanguin du taux de BHcG, une hormone augmentant progressivement en début de grossesse, et une échographie qui permet d'authentifier l'absence de grossesse dans la cavité utérine et de localiser la GEU. Dans les cas les plus graves, la grossesse extra-utérine peut être détectée suite à la rupture de trompe. Des saignements abdominaux provoquent une hémorragie qui doit être traitée rapidement.

Symptômes

L'apparition d'un écoulement sanguin anormal d'origine utérine, en dehors des règles : la présence de saignements anormaux au début de la grossesse imposent l'avis d'un médecin. L'apparition de douleurs en bas du ventre représentent un signe important. L'apparition de vertiges ou de violentes douleurs d'un coté de l'abdomen accompagnées de saignements imposent une consultation en urgence.

Quand s'effectue le diagnostic ?

Le diagnostic peut s'effectuer au cours de l'examen gynécologique qui est douloureux, au cours d'une coelioscopie, au cours d'une échographie permettant de vérifier la présence ou l'absence d'un oeuf dans l'utérus. Il peut également être réalisé à l'aide d'une prise de sang qui permet de doser l'hormone chorionique gonadotrophique ou beta HCG, l'hormone spécifique de la grossesse. Le diagnostic d'une grossesse extra utérine précoce n'est pas toujours facile car l'échographie ne permet pas de repérer une grossesse très précoce survenant à 5 semaines d'aménorrhée.

Beta HCG

La surveillance du dosage de l'HCG, hormone augmentant régulièrement au début de la grossesse. Deux dosages successifs effectués à 48 heures d'intervalle, montrant un taux identique de cette hormone, alors qu'elle augmente en cas de bon déroulement de la grossesse, peut signifier la probabilité d'une grossesse extra-utérine.

Facteurs de risque

Il est indispensable d'informer et de permettre aux femmes qui présentent des risques de grossesse extra-utérine de repérer rapidement les manifestations devant conduire à consulter un médecin le plus rapidement possible. Le tabagisme représente un facteur de risque important de grossesse extra utérine. L'usage du stérilet, la pilule microdosée, un âge plus avancé de la future maman, les femmes ayant, par exemple, présenté dans leurs antécédents une grossesse extra-utérine, une infection génitale, des maladies sexuellement transmissibles, une intervention chirurgicale au niveau des trompes ou nécessitant l'ouverture de la cavité abdominale et une ou plusieurs IVG représentent des facteurs de risques de GEU.

Traitement

L'hospitalisation est indiquée, en cas de grossesse extra-utérine. Une surveillance est effectuée lors de la thérapeutique. Le traitement est soit médical, soit chirurgical selon l'avancement de la grossesse et la localisation. Le traitement médical fait appel à une molécule, le methotrexate, injecté en intramusculaire ; une surveillance de la décroissance du taux de BHcG permettra d'affirmer la fin de la grossesse. L'autre alternative si possible préférée est chirurgicale et se nécessite l'aspiration de la grossesse après sa localisation. Dans certains cas, la trompe doit être enlevée : c'est la salpingectomie.

Traitement médical

Un traitement médical est prescrit lorsque la grossesse extra-utérine est dépistée suffisamment précocement au début de la grossesse. L'injection d'un produit qui interrompt le développement de l'oeuf est effectué. Le dosage d'HCG est effectué jusqu'à ce qu'il devienne négatif. Une deuxième injection est parfois nécessaire.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est envisagé lorsque la grossesse est plus avancée ou lorsqu'il existe des risques d'hémorragie interne. Une coelioscopie est pratiquée si la trompe en cause n'est pas abimée, celle ci est ouverte chirurgicalement et l'embryon aspiré, si la trompe est abîmée et rompue, la trompe est retirée. Un dosage d'HCG est effectué après l'intervention. Une laparotomie, intervention chirurgicale consistant à ouvrir l'abdomen, est effectuée lorsqu'une hémorragie interne importante s'accompagne de signes de gravité sévère.

Retomber enceinte après une GEU

Tomber enceinte après avoir eut une grossesse extra-utérine n'est pas impossible : selon le collège national des gynécologues-obstétriciens français, 60% des femmes ayant eut une GEU sont à nouveau enceintes dans les deux ans. Il est avant tout indispensable de connaître les causes de la GEU et de la traiter avant d'envisager une autre grossesse.

A voir également :

Publi-information
Publi-information

Ectopic pregnancy
Ectopic pregnancy
Embarazo extrauterino
Embarazo extrauterino
Die Eileiterschwangerschaft
Die Eileiterschwangerschaft
Ce document intitulé « Grossesse extra-utérine - Symptômes et taux de HCG » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.