Ginkgo biloba - Bienfaits pour la santé

Avril 2017
Le ginkgo biloba est l'unique représentant de la famille des ginkgoaceae. Il est plus connu sous son surnom « d'arbre aux mille écus ». Il est originaire du sud de la Chine. Ses propriétés vasodilatatrices lui valent d'être utilisé pour soigner divers troubles de la circulation : claudication intermittente, vertiges et douleurs d'origine vasculaire... Ses propriétés neuroprotectrices font espérer une efficacité du ginkgo biloba dans le traitement de la maladie d'Alzheimer mais ses effets restent à démontrer clairement.


Nom botanique : Ginkgo Biloba

Le ginkgo biloba est le seul arbre existant de la famille des ginkgoacées. Il s'agit de la famille d'arbres la plus ancienne puisqu'elle existait déjà bien avant l'apparition des dinosaures. Le ginkgo est une espèce panchronique : qui présente des similitudes avec une espèce éteinte. Egalement connu sous les noms d'arbre aux quarante écus et d'arbre aux mille écus, il peut atteindre 50 mètres de haut et vivre jusqu'à mille ans. Un arbre sacré en Chine et au Japon.

Vertus thérapeutiques

Neuroprotecteur, le ginkgo biloba agit sur le cerveau. Ses feuilles sont utilisées pour traiter les symptômes de la démence sénile et des états de faiblesse comme les pertes de mémoire, la dépression, les troubles de la concentration et de la vigilance, les acouphènes ou encore les maux de tête.

Les feuilles de ginkgo agissent également sur le système vasculaire et soulagent les phlébites superficielles, les artériopathies chroniques (hémorroïdes et varices), la maladie de Raynaud et la claudication intermittente.

L'efficacité de ses feuilles est reconnue comme cliniquement prouvée par l'Organisation Mondiale de la Santé. L'usage traditionnel du ginkgo est également reconnu par la Coopération Scientifique Européenne en Phytothérapie (ESCOP).

Il fait partie des plantes médicinales enregistrées dans la liste de la Pharmacopée française.

Parties utilisées de la plante

Les parties utilisées du ginkgo biloba sont ses feuilles.

Précautions d'emploi et contre-indications

De par son action fluidifiante sur le sang, le gingko est contre-indiqué lors d'une grossesse ou en période d'allaitement. En cas d'intervention chirurgicale, il est recommandé de cesser le traitement au moins 48 heures avant.

Il est déconseillé d'associer le ginkgo à certains médicaments : anticoagulants comme la wafarine et l'aspirine, antiépileptiques, antidiabétiques et diurétiques.

Effets secondaires indésirables

L'apparition d'effets secondaires liés à la consommation de ginkgo reste extrêmement rare. Les troubles digestifs, les maux de tête et les allergies cutanées font partie des réactions possibles.

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique.

Prudence

Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Copyright photo © Nenov Brothers - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Ginkgo biloba - Bienfaits pour la santé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.