Rubéole - Symptômes et traitement

Décembre 2016
La rubéole est une maladie virale immunisante et le plus souvent bénigne qui dure environ une semaine. Elle survient généralement entre l'âge de 5 ans et 9 ans. Rubella désigne le virus de la rubéole. Le virus, présent dans les gouttelettes nasales, se transmet par les toussotements ou les éternuements. La rubéole est potentiellement grave chez les femmes enceintes car elle peut entraîner des malformations du fœtus. Elle se manifeste par de la fièvre, une augmentation du volume des ganglions au niveau du cou, des boutons et des nausées. Des analyses sanguines permettent de confirmer le diagnostic. Le vaccin antirubéoleux est commercialisé depuis plus de 40 ans. Il est systématiquement injecté à titre préventif entre 12 et 24 mois.


Définition

Le virus de la rubéole provoque une éruption contagieuse, immunisante, le plus souvent bénigne et parfois même passant inaperçue. La rubéole survient le plus souvent entre l'âge de 5 ans et 9 ans.

Rubéole congénitale

La rubéole congénitale affecte certaines femmes enceintes qui n'ont jamais été vaccinées contre le virus de la rubéole. Elle représente un réel danger pour l'embryon pendant les 4 premiers mois de la grossesse. Elle peut entraîner des malformations, des troubles cardiaques et oculaires, un retard de croissance et des méningo-encéphalites. Le dépistage prénatal est obligatoire, il consiste à mettre en évidence des anticorps caractéristiques de la maladie. Si le diagnostic est confirmé, la patiente sera prise en charge dans un centre spécialisé.

Rubéole positive

La rubéole est une infection contagieuse d'origine virale. Elle est bénigne chez les enfants mais peut engendrer de graves complications chez le fœtus lorsqu'elle affecte les femmes enceintes non immunisées (environ 5%). Elle entraîne notamment des malformations foetales, des affections cardiaques, des troubles oculaires et un retard de développement. En France, le dépistage prénatal est obligatoire. Il repose sur les analyses sanguines et la mise en évidence d'anticorps spécifiques de la maladie. On parle de rubéole positive lorsque ces anticorps ont été identifiés. La patiente sera alors prise en charge dans une clinique spécialisée. Une femme enceinte non immunisée doit éviter tout contact avec une personne contagieuse, surtout les contacts avec les enfants.

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents de la rubéole sont une fièvre modérée, un gonflement des ganglions au niveau de la nuque et à l'arrière des oreilles ainsi qu'une éruption cutanée qui débute au niveau du visage et du cou puis qui se propage rapidement sur l'ensemble du corps.

Chez les adultes, le tableau clinique de l'infection est généralement complété par des arthralgies (douleurs articulaires) et des arthrites.

Diagnostic

Le diagnostic de la maladie est souvent compliqué car les symptômes de cette infection peuvent ressembler à d'autres pathologies virales. Il arrive même parfois qu’elle passe complètement inaperçue.

Le diagnostic de la rubéole est fait par un examen physique et des questions posées autour des symptômes de la maladie. Des analyses sanguines permettront de détecter les anticorps de la rubéole présents dans l'organisme. Cette analyse sérologique sera impérativement effectuée pour la femme enceinte en début de grossesse, mais aussi en cas de contact avec une personne atteinte laissant apparaître une éruption cutanée évocatrice. En cas de positivité, une amniocentèse pour étude du liquide amniotique sera pratiquée après un délai de 5 semaines pour rechercher le virus chez le fœtus. Une surveillance mensuelle par échographie se prolongera jusqu'à la fin de la grossesse à la recherche d'anomalies.

Contagion

La période de contagion est de 5 à 7 jours avant l'apparition de l'éruption et se prolonge environ 10 jours après. Le diagnostic est difficile car l'éruption n'est pas très caractéristique. L'éviction de l'école et/ou de la crèche est conseillée jusqu'à la disparition complète de l'éruption.

Traitement

Il n'existe aucun médicament actif sur le virus de la rubéole. Le traitement de la rubéole est uniquement symptomatique et consiste à faire baisser la fièvre.

Bébé

La rubéole ne présente aucun danger pour un enfant. Les risques concernent la contamination d'une femme enceinte et de son foetus. Un enfant atteint d'une rubéole ne doit pas approcher une femme enceinte. Une femme enceinte infectée par le virus de la rubéole au cours du premier trimestre de sa grossesse risque d'avoir un bébé présentant des malformations, neurologiques, oculaires, cardiaques ou auditives.

Femmes enceintes

La rubéole est une maladie virale bénigne : elle ne présente aucun danger pour un enfant. Sauf en cas de transmission d’une femme enceinte à son fœtus. Le virus peut en effet être passer à travers le placenta. L'infection confère d'ordinaire une immunité à vie. 94% des femmes enceintes sont d’ailleurs aujourd’hui protégées par les anticorps qu'elles ont fabriqués durant leur enfance après avoir contracté le virus ou après avoir été vaccinées. Celle qui ne le sont pas, peuvent en revanche contracte la rubéole pendant leur grossesse, et ceci jusqu'à environ la 20ème semaine de grossesse, ce qui peut avoir des répercussions chez le foetus et provoquer un avortement ou des malformations dont la gravité et la fréquence dépend du terme. Le risque de malformations neurologiques, oculaires, cardiaques ou auditives est ainsi maximale si l’infection a lieu au cours du premier trimestre de grossesse. À la naissance, le nourrisson reste contagieux pendant 6 mois à 1 an.

Vérifier la protection de la femme enceinte

Il est conseillé aux femmes qui envisagent d’avoir un enfant d'effectuer un dosage sanguin et de se faire vacciner si elles ne sont pas immunisées. Le seul traitement efficace de la rubéole reste en effet la vaccination. Si un dosage sanguin révèle que la future maman a contacté la rubéole au cours de la grossesse, une surveillance particulière est établie. Il faut alors éviter à tout prix que les enfant, voire les adultes atteints d'une rubéole n’approcher une femme enceinte. La présence d'anticorps indique que la future maman est immunisée.

Vaccination

Le seul traitement efficace est la vaccination par le vaccin ROR, associant le vaccin pour la rougeole, les oreillons et la rubéole. Le schéma vaccinal se présente par la réalisation de deux injections : pour la première, entre 9 et 12 mois, puis durant la seconde année pour la deuxième. Un rappel vers l'âge de 11 à 13 ans est également conseillé pour les filles. Du fait du risque majeur pour le fœtus, d'une rubéole contractée lors d'une grossesse, la sérologie recherchant la rubéole doit être contrôlée en début de grossesse chez la femme enceinte. Les femmes non immunisées doivent elles aussi être vaccinées.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat.


A voir également :

Publi-information

German measles - Rubella
German measles - Rubella
Rubéola
Rubéola
Ce document intitulé « Rubéole - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.