Allergie aux animaux - chat, chien, cheval, oiseaux

Janvier 2017
Plus de 10 millions de chiens et de chats, les oiseaux en cage, lapins, hamsters, gerbilles, cochons d'inde, chinchillas et des rats (très tendances actuellement) sont présents dans près d'un foyer sur deux. Malheureusement, ces chères petites bêtes que nous aimons tant, pour la plupart d'entre nous, sont très allergisantes chez les personnes sensibilisées. L'allergie aux animaux n'est pas produite par leurs poils, qu'ils soient courts ou longs, mais par leurs urines, leur salive et les secrétions de leurs glandes sébacées. En se léchant, ils déposent leurs allergènes sur leurs poils, entraînant des réactions allergiques chez ceux qui les touchent ou les approchent. Leurs allergènes s'accumulent sur les tapis, moquettes, tentures, vêtements qu'ils foulent. On peut ainsi retrouver des allergènes d'animaux plusieurs mois, voire un ou deux ans après qu'ils ont quitté un lieu.


Controverse

Plusieurs études récentes semblent démontrer qu'il n'est pas nécessaire d'éviter d'avoir un animal pour éviter l'apparition de manifestations allergiques à cet animal, même s'il existe un terrain familial allergique ou si la personne est allergique à d'autres allergènes. Les médecins allergologues réservent leur avis en fonction de chaque individu. La décision d'avoir un animal dépend de nombreux facteurs, comme par exemple l'intensité des manifestations allergiques observées en présence de l'animal désiré ou d 'autres animaux. Avant d'avoir un animal à la maison, en parler à son médecin ou à votre allergologue, et ceci d'autant plus s'il existe un terrain familial allergique ou si vous présentez d'autres allergies.

Allergie aux chats

Les allergènes du chat sont une des causes les plus importantes d'allergies respiratoires. Les symptômes causés sont essentiellement un asthme et/ou une rhinite. D'autre part, sensibilisation au chat prédisposerait à la survenue d'un asthme. L'éviction du chat est le moyen de prévention le plus sûr mais elle doit toujours être discutée car son impact psychologique peut être important, surtout pour les enfants. Une personne allergique à un animal, un chat par exemple, pourra déclencher des manifestations allergiques sans avoir aucun contact avec l'animal mais en s'approchant d'une personne ayant des poils sur ses vêtements. L'allergie à un chat ne dépend ni de sa race, ni de sa couleur, ni de sa taille et ni de la longueur de ses poils (valable pour tous les animaux). Une personne allergique à un animal, un chat par exemple, pourra déclencher des manifestations allergiques sans avoir aucun contact avec l'animal mais en s'approchant d'une personne ayant des poils sur ses vêtements. L'apparition de manifestations peut s'observer plusieurs mois, voire plusieurs années après le premier contact avec le chat. Les personnes présentant subitement des manifestations alors qu'elles vivent depuis plusieurs années avec leur chat admettent difficilement que celui ci en soit le responsable.

L'allergie croisée avec le chat concerne : le chien, le cheval, le félin, et le porc.

Quelques conseils peuvent aider à diminuer la quantité des allergènes sensibilisants.
  • Se séparer de l'animal reste la meilleure solution même s'il est difficile d'accepter ce choix.
  • Laver le chat une fois par semaine reste une des meilleures techniques, difficile à réaliser.
  • Essuyer régulièrement, 2 à 4 fois par semaine l'animal avec une serviette humide.
  • Nettoyer sa litière régulièrement
  • Lui interdire l'accès de la chambre, même en l'absence de l'allergique
  • Isoler sa litière dans un placard, un coin ou un balcon.
  • Aspirer fréquemment le matelas et les oreillers
  • Aérer régulièrement l'appartement
  • Passer l'aspirateur régulièrement (n'oubliez pas que l'on retrouve des allergènes de chat dans la poussière de maison)
  • Laver régulièrement les vêtements de toute la famille et surtout de la personne allergique au chat.

Allergie aux chiens

Leur salive est moins allergisante que celle des chats.

Allergie aux rongeurs


De plus en plus de personnes, notamment des enfants, développent des réactions allergiques aux rongeurs qu'ils élèvent, hamsters, cochon d'inde, rats, souris, hérissons et rats, envahissent nos maisons et peuvent provoquer des réactions allergiques invalidantes.

Le pouvoir allergisant de ces rongeurs est très élevé provoquant des manifestations parfois sévères. L'urine de ces animaux, une fois asséchée, infeste l'air ambiant de protéines allergisantes qui peuvent être inhalées et provoquer des manifestations allergiques. L'allergie au chinchilla, petit rongeur des Andes de plus en plus adopté, doit être systématiquement recherchée chez les enfants qui en possèdent. 3 à 20% des personnels de laboratoire sont allergiques à ces animaux qu'ils côtoient quotidiennement.

Allergie au cheval

L'allergène de cheval est responsable de manifestations parfois sévères, comme la crise d'asthme. Une personne allergique peut développer des manifestations sans être en contact direct avec le cheval. Il suffit parfois de passer à proximité d'un haras pour être gêné. Le simple contact avec un cavalier suffit pour provoquer une crise. Parallèlement les cas d'allergies aux poneys se multiplient notamment en raison de la multiplication des stages équestres.

Les animaux de laboratoire

Plusieurs milliers de personnes travaillent au contact d'animaux de laboratoire. Or la ventilation inefficace des locaux favorise la dissémination de leurs allergènes et risque de sensibiliser ceux qui les manipulent quotidiennement.
l'urine des mâles semble contenir moins de protéines allergisantes que celle des femelles. Si vous êtes concerné par cette allergie, tentez déjà de travailler en priorité, si c'est possible, avec celles ci.

Allergie aux oiseaux

Les plumes des oiseaux sont rarement allergisantes, mais elles abritent de nombreux allergènes, notamment les acariens. Les déjections d'oiseaux se transforment en poussière lorsqu'elles s'assèchent et provoquent des manifestations allergiques si elles sont inhalées.

Notre vidéo

A voir également


Publi-information

Allergies to animals
Allergies to animals
Alergia a los animales
Alergia a los animales
Tierhaarallergie
Tierhaarallergie
Dernière modification le lundi 12 septembre 2016 à 11:10:21 par Jeff.
Ce document intitulé « Allergie aux animaux - chat, chien, cheval, oiseaux » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.