Pensée sauvage - Bienfaits pour la santé

Décembre 2017
La pensée sauvage ou violette tricolore est une petite fleur utilisée pour ses propriétés médicinales supposées ou avérées : cicatrisante, dans l'élimination, diurétique (faisant uriner) et laxative (faisant éliminer les matières fécales), drainante, anti-inflammatoire et antiallergique. Elle est parfois préconisée pour améliorer certaines maladies de peau, en particulier l'eczéma et l'acné. Elle est aussi louée dans le cadre de petits problèmes digestifs passagers ou en cas de troubles du sommeil. Selon les cas, la pensée sauvage est utilisée en crème ou en infusion. Son usage ne convient pas aux enfants.



Nom botanique : Viola tricolor

La pensée sauvage, également appelée violette tricolore, est une plante herbacée annuelle, pluriannuelle ou vivace qui appartient à la famille des violaceae. Elle est reconnaissable par ses fleurs colorées de violet, de blanc et de jaune. Originaire d'Europe, d'Afrique du Nord et d'Asie, elle a également été introduite au Québec et pousse sur les près et prairies rases, les terres en friche, ou à proximité des berges de fleuves/rivières.

Vertus thérapeutiques

La pensée sauvage est utilisée en phytothérapie pour son action dépurative sur la peau et ses propriétés diurétiques. D'après l'Agence européenne des médicaments (EMA), l'usage traditionnel de la pensée sauvage est reconnu pour soulager certaines affections de la peau dites « séborrhéiques », comme l'eczéma, l'acné et le prurit. La pensée sauvage figure dans la liste A de la Pharmacopée française.

Parties utilisées de la plante

La partie aérienne fleurie de la plante est utilisée en phytothérapie.

Précautions d'emploi et contre-indications

L'usage de pensée sauvage est contre-indiqué en cas de plaies ouvertes et d'atteintes cutanées étendues.

Effets secondaires indésirables

Selon l'EMA, un cas d'hémolyse (destruction des globules rouges) après l'administration orale de pensée sauvage a été rapporté chez un enfant souffrant d'un déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase.

Prudence

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique. Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Photo : © Guillaume PACHECO - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Pensée sauvage - Bienfaits pour la santé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.