Convulsion hyperthermique

Février 2017
Une convulsion hyperthermique provoque une fièvre supérieure à 38 °C, en dehors de toute maladie neurologique.


Définition

La convulsion hyperthermique désigne une crise de convulsions musculaires, de type épileptique, qui survient en cas de forte fièvre (généralement supérieure à 39 °C). Ces crises concernent moins de 5% des enfants avant 5 ans, et 90% sont bénignes et ne relèvent pas d'une défaillance neurologique. Elles peuvent se manifester lors de maladies infantiles courantes comme l'otite ou la rhinopharyngite, et durent généralement moins de 15 minutes. En cas de crises prolongées ou précédant la fièvre, il est conseillé de contacter un service médical d'urgence.

Age de survenue

Les convulsions surviennent chez moins de 5% des enfants qui présentent une fièvre. Les convulsions hyperthermiques concernent dans la grande majorité des situations, les enfants jusqu'à l'âge de 5 ans, avec un pic entre 18 mois et 3 ans. 90% des convulsions hyperthermiques sont bénignes.

Symptômes

Une crise de convulsion hyperthermique est une crise d'épilepsie survenant lors de l'apparition d'une température élevée, apparaissant par exemple au cours d'une rhinopharyngite ou d'une otite par exemple. La plupart de ces crises sont simples et bénignes et présentent un bon pronostic
  • La crise survient chez des enfants âgés de 9 mois à 5 ans
  • La Crise est généralisée
  • Durée : inférieure à 10 à 15 minutes
  • Pas de déficit neurologique : examen neurologique normal
  • Pas de récidive dans les 24 heures
  • Absence de lésion cérébrale
  • Développement psychomoteur normal
  • EEG (Electro encephalogramme) normal

Le risque de voir apparaître une autre crise convulsive hyperthermique après un premier épisode de convulsions hyperthermiques est de 20 à 40%.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat.


Crise de convulsion hyperthermique complexe

Certaines crises durent plus longtemps et peuvent représenter des signes de gravité, surtout si elles surviennent chez un enfant de moins de 9 mois ou chez un enfant de plus de 5 ans. Les crises de convulsions complexes concernent 10% des convulsions. Le pronostic est dans ce cas plus réservé et le risque de récidive est plus élevé que lors des convulsions bénignes.
  • La crise se prolonge plus de 15 minutes
  • Crise focalisée, touchant une moitié du corps (hémicorps)
  • Apparition d'un déficit moteur après la crise
  • L'examen neurologique est anormal
  • Existence d'antécédents familiaux d'épilepsie

Une convulsion hyperthermique peut parfois révéler une maladie neurologique.

Facteurs de risque

  • Enfant de moins de 1 an
  • Episodes fébriles fréquents
  • Antécédents familiaux d'épilepsie et de convulsions fébriles
  • Première convulsion fébrile complexe focale, récidivante dans les 24 heures et accompagnée d'un déficit neurologique.

Traitement

Mesures de protections indispensables :
  • Position latérale de sécurité
  • LIbération des voies aériennes supérieures et vérifier qu'il n'a rien dans la bouche.
  • Coucher l'enfant sur le côté et mettre sa tête sur le côté

Traiter la fièvre

  • Découvrir l'enfant
  • Aérer
  • L'hydrater en le faisant boire.
  • Le bain à 2 °C en dessous de la température ne fait plus partie des mesures recommandées en 1 ère intention.
  • Traiter la fièvre : recommandations de l'ANSM (http://ansm.sante.fr/)

Traitement médicamenteux

  • Traiter la fièvre : Les antipyrétiques seuls ne modifient pas la fréquence de récidive des convulsions fébriles.
  • Une injection intra rectale de diazepan doit être pratiquée si la crise de convulsion n'a pas disparue au bout de 10 minutes.
  • Ce médicament agit en 2 minutes environ.

Traitement préventif

Indications du traitement préventif des convulsions hyperthermiques :
  • Convulsions hyperthermiques compliquées
  • Convulsions hyperpyrétiques simples récidivantes (à partir de la deuxième ou troisième crise )

Traitements possibles

Ils varient selon de nombreux critères.
2 types de traitement peuvent être proposés:
  • Un traitement quotidien peut être proposé pendant 1 ou 2 ans
  • Un traitement systématique à la demande, lors de l'apparition d'une fièvre.

Hospitalisation

L'hospitalisation est conseillée :
  • Un bébé de moins de 2 ans victime d'une première convulsion hyperthermique
  • Un enfant victime d'une crise sévère
  • Une crise qui se prolonge
  • Une crise qui s'accompagne de signes neurologiques sévères : coma, déficit musculaire...

A voir également


Publi-information

Febrile convulsion
Febrile convulsion
Convulsión febril
Convulsión febril
Ce document intitulé « Convulsion hyperthermique » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.