La coqueluche

Décembre 2016
Selon, l'Institut Pasteur, 40 à 60 millions de cas de coqueluche sont recensés dans le monde avec chaque année environ 300000 décès dont la majorité surviennent dans les pays en voie développement. La coqueluche est une infection bactérienne très contagieuse provoquée par une bactérie appelée Bordetella pertussis. Cette maladie très contagieuse touche les enfants et les bébés, notamment ceux qui ne sont pas vaccinés. La coqueluche touche également de plus en plus d'adultes et les enfants plus âgés, notamment ceux qui n'ont pas effectués le rappel de leur vaccination. Une rhinopharyngite précède souvent l'apparition des premières manifestations de la coqueluche.


Définition

La coqueluche est une affection respiratoire due à une bactérie : Bordetella pertussis appelé également bacille de Bordet et Gengou. Les cas de coqueluche se sont raréfiés en France, du fait des campagnes de vaccinations. La coqueluche est une maladie particulièrement dangereuse pour les nourrissons non vaccinés, mais peut aussi toucher des adultes dont les vaccinations ne sont plus à jour. Il s'agit d'une maladie infectieuse très contagieuse dont la contamination se fait uniquement entre êtres humains.

Bébé


Symptômes

Le diagnostic de la coqueluche est difficile car cette maladie peut ressembler à une bronchite par exemple. De nombreux enfants trainent ainsi une coqueluche pendant plusieurs semaines avant que le diagnostic soit effectué. L'incubation est d'environ 7 à 14 jours. La période d'invasion dure 10 jours. Une rhinopharyngite précède souvent l'apparition des premières manifestations de la coqueluche.

Après une dizaine de jours de cette phase dite catarrhale, la maladie entre dans sa phase critique, avec l'apparition de quintes de toux caractéristiques dont les accès augmentent progressivement en intensité et en fréquence. Le schéma d'une quinte est assez typique : période d'agitation puis inspiration profonde suivie de mouvements de toux, jusqu'à 20 de suite parfois avec un enfant donnant l'impression de s'étouffer puis grande inspiration bruyante appelée reprise et décrite comme ressemblant au chant du coq (d'où le nom de coqueluche). La répétition de plusieurs de ces séquences définit la quinte.

Bébés

La coqueluche est une maladie respiratoire qui peut être grave chez le nourrisson. Chez le nourrisson, la coqueluche peut provoquer une gêne respiratoire pouvant provoquer une gêne respiratoire pouvant entrainer des quintes de toux, une cyanose, un blocage respiratoire complications pulmonaires nécessitant une hospitalisation en urgence. Des complications neurologiques peuvent également survenir.

Dans près de 8 cas sur 10, le bébé est contaminé par une personne de son entourage proche comme ses parents. Seule la vaccination des proches, parents et grands parents permettent d'éviter la contamination du bébé. Or seuls 10% des adultes environ sont à jour pour leur vaccination.

Le bébé est très fragilisé jusqu'à ses 4 mois environ, avant d'avoir été vacciné. La protection du nourrisson contre la coqueluche n'apparait qu'après avoir été vacciné. Le nouveau né peut ainsi être contaminé pendant cette période par son entourage proche.

Le vaccin contre la coqueluche doit être administré à 3 mois et à 4 mois et les rappels pratiqués au 11ème mois et à 6 ans.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Quintes de toux

Les quintes de toux caractérisent la coqueluche. La coqueluche débute par une toux qui devient de plus en plus fréquente et survient par quintes violentes. Les quintes de toux sont des accès répétitifs et violents de secousses expiratoires. Elles se terminent par une reprise inspiratoire bruyante qui est souvent comparée au chant du coq. Ces quintes, qui peuvent atteindre le nombre de 20 chaque jour, sont épuisantes. Entre deux quintes de toux, l'enfant inspire profondément et bruyamment. Une coqueluche chez le nourrisson peut se compliquer de complications respiratoires sévères. La période des quintes dure environ 2 à 4 semaines. Des épisodes de toux sèche aggravée par l'effort, le froid, le tabac peuvent se prolonger après les épisodes de quintes.

Diagnostic

Le diagnostic de coqueluche est souvent difficile à effectuer. Un prélèvement naso-pharyngé avec recherche de la bactérie et une prise de sang sont souvent nécessaires. La prise de sang consiste à effectuer une sérologie de la coqueluche qu'il faut renouveler 3 semaines plus tard environ pour confirmer le diagnostic de coqueluche.

Prévention

La prévention passe par la vaccination des nourrissons. Un calendrier vaccinal a été mis en place en France, afin de prévenir ce genre de maladies. La valence coqueluche est administrée à 2, 3 et 4 mois puis des rappels sont systématiques à 18 mois, puis vers 11-12 ans.

Traitement

Le traitement de la coqueluche consiste à prendre plusieurs médicaments parmi lesquels les antibiotiques demeurent les plus importants.

Le traitement antibiotique est conseillé dans les 3 premières semaines d'évolution. Le traitement antibiotique permet de réduire rapidement la contagiosité. L'antibiotique utilisé le plus fréquemment est l'érythromycine. Il est prescrit par voie orale sous forme de sirop ou de comprimé pendant une période de 2 semaines environ. La contagiosité provoquée par la bactérie à l'origine de la coqueluche disparaît au bout de 4 à 6 jours environ, mais ne permet pas une disparition rapide des manifestations, notamment de la toux. Les bétalactamines (pénicillines, céphalosporines) sont inefficaces.

Les malades doivent être isolés afin de prévenir toute contamination, et ce jusqu'à 5 jours après le début du traitement. L'entourage doit être traité préventivement par antibiotiques, pour une durée de 10 jours, afin d'éviter la transmission de la maladie.

Les autres thérapeutiques (bronchodilatateurs, corticoïdes...) restent discutées au cours de la coqueluche. Les antitussifs sont totalement inefficaces.

Complications respiratoires

Dans les formes graves, la prescription de corticoïdes permet de réduire l'intensité des quintes de toux, les antitussifs se révélant inefficaces. L'apparition de quintes de toux asphyxiantes impose une hospitalisation.

Vaccin

Le vaccin contre la coqueluche doit être administré à l'âge de 2 mois, à l'âge 3 mois et à l'âge de 4 mois et les rappels pratiqués vers l'âge de 18 mois et entre 11 et 13 ans.

Retard vaccinal

Le retard vaccinal est à l'origine de la moitié des cas de coqueluche chez le nourrisson. Le rappel vaccinal est indiqué chez tous les adultes dont la vaccination date de plus de 10 ans. Afin d'éviter la recrudescence de la coqueluche chez l'adulte, Le HSCP (Haut Conseil de la Santé Publique) recommande la pratique d'un rattrapage coquelucheux chez la personne adulte n'ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche lors des dix dernières années, notamment à l'occasion du rappel décennal diphtérie-tétanos-polio de 26-28 ans, avec le vaccin dTcaPolio.

A voir également :

Publi-information

Whooping cough
Whooping cough
Tos ferina o coqueluche
Tos ferina o coqueluche
Ce document intitulé « Coqueluche - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.