Plantes pour l'allaitement

Avril 2017

Définition des troubles de l'allaitement


Les troubles de l'allaitement peuvent être de plusieurs ordres et intervenir très rapidement après l'accouchement : Ils comprennent notamment des douleurs : elles peuvent être bénignes et dues à la « tendresse » des mamelons. Elles peuvent être provoquées par une mauvaise position du nourrisson pendant l'allaitement, par un engorgement des canaux lactifères, par l'apparition de crevasses ou d'une mastite.

Ces troubles peuvent également se manifester par un engorgement des canaux lactifères qui s'accompagne de lourdeur des seins et de douleurs au niveau des mamelons.

Des crevasses (lésions ou gerçures douloureuses au niveau des mamelons), une mastite (inflammation de la glande mammaire occasionnant un sein enflé, chaud et rouge) et une carence de production lactifère sont d'autres problèmes fréquemment rencontrés.

En raison du manque d'études concernant l'innocuité totale des plantes lors de l'allaitement de la femme, peu de plantes sont préconisées en phytothérapie, à part pour stimuler la lactation.

Plantes recommandées pour stimuler l'allaitement

Le houblon


Principalement utilisé dans la fabrication de la bière, le houblon serait connu pour son action ostrogénique, grâce à la présence d'un composé, le 8-prénylnaringénine, ou 8 PN. Il favoriserait ainsi l'apparition des règles ainsi que l'allaitement. De grands buveurs de bière (traditionnelle) peuvent d'ailleurs constater le développement de leur poitrine. On utilise aussi la plante pour prévenir les troubles de la ménopause.

En savoir plus sur le houblon.

L'ortie


Cette plante urticante de bien mauvaise réputation est pourtant dotée de bien des qualités. Plante antianémique et astringente, utile à la prostate et pour combattre les infections urinaires, l'ortie agit aussi sur le système hormonal féminin et favoriserait l'allaitement, en infusion ou en décoction.

En savoir plus sur l'ortie.

Le fenouil


En tisane, le fenouil « doux » agirait sur la production d'hormones sexuelles féminines et stimulerait la lactation (études prouvées en laboratoire), en accompagnement de l'anis vert.

L'anis vert


L'usage traditionnel de l'anis vert est reconnu par l'OMS pour favoriser les montées de lait. Quelques graines en infusion permettraient d'augmenter la production de lait chez les femmes allaitant mais avec prudence et parcimonie, car la présence d'anéthol dans la plante peut s'avérer toxique pour le nourrisson en trop grande quantité.

Prudence


Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Copyright photo © pipahadesse - Fotolia

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Plantes pour l'allaitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.