Complications du diabète

Août 2016
Les complications du diabète sont nombreuses et peuvent être sévères : infarctus, troubles de la vision, cécité, accident vasculaire, neuropathies, amputations, maladies rénales... Ces complications aggravent le diabète et diminuent l'espérance de vie des personnes atteintes de cette maladie. La majorité des complications liées au diabète peuvent être évitées, diminuées ou retardées si le diabète est dépisté et traité précocement et correctement.



Statistiques du diabète

Le diabète cause 1 million de morts dans le monde. 75% des diabétiques meurent des complications de l'athérosclérose : Angine de poitrine et infarctus du myocarde (10 à 15% des infarctus du myocarde surviennent chez les diabétiques), artériopathie des membres inférieurs, accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


L'atteinte des gros vaisseaux

L'atteinte des artères allant de l'aorte jusqu'aux petites artères est une des complications les plus fréquentes du diabète. Le diabète fait en effet partie des facteurs de risque cardio-vasculaire. Il aggrave le risque de voir survenir des accidents cardio-vasculaires et des accidents vasculaires cérébraux. Plus de 3 diabétiques sur 4 meurent des suites des complications de l'athérosclérose : angine de poitrine et infarctus du myocarde, artériopathie des membres inférieurs, accidents vasculaires cérébraux, gangrène (le risque est multiplié par 7). Un certain nombre de facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires sont associés au diabète, comme la surcharge pondérale et obésité, la hypertension artérielle et l'excès de cholestérol, mais également la sédentarité, le et le tabagisme.

Atteinte des petits vaisseaux

Lors d'un diabète, les petits vaisseaux et les capillaires sont souvent atteints entraînant alors une rétinopathie, une glomérulopathie et/ou une neuropathie.

Rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique, maladie de la rétine, est l'une des principales complications du diabète. 50% des personnes diabétiques présentent cette maladie de la rétine lorsque le diabète à évolué pendant 15 ans. Dans les pays développés, la rétinopathie diabétique est la première cause de cécité chez les personnes de moins de 60 ans (ou 50 ans). La cécité est 25 fois plus fréquente chez les diabétiques et 2% des diabétiques deviennent aveugles. On estime que 10% des diabétiques ont des troubles de la vision. La majorité des anomalies provoquées par la rétinopathie diabétique sont silencieuses et ne provoquent pas de manifestations. Le traitement de la rétinopathie diabétique passe par l'équilibre du diabète et de la tension artérielle. La photo coagulation au laser est effectuée lors de rétinopathies évoluées à l'aide d'un appareil qui envoi des rayons lumineux détruisant les lésions en les cicatrisant. Attention, une acuité visuelle normale n'élimine pas le diagnostic de la rétinopathie. Il est recommandé de faire une fois par an au minimum une consultation chez un ophtalmo : fond d'oeil, mesure de la tension oculaire, mesure de l'acuité visuelle, état de la macula, angiographie rétinienne (selon l'avis de l'ophtalmologue). Enfin, l'angiofluorographie, examen ophtalmique qui est souvent pratiqué dans le cadre de la surveillance du diabète, permet d'analyser plus précisément les lésions de la rétine et de suivre leur évolution. En savoir plus sur la rétinopathie diabétique

Néphropathie diabétique

La néphropathie diabétique est une complication rénale du diabète. Les vaisseaux des reins peuvent être atteints et provoquer une néphropathie, maladie du rein pouvant entraîner une insuffisance rénale. 25% des diabétiques de type II, présentent une néphropathie diabétique. Cette maladie n'entraîne souvent jamais de manifestations au début de son apparition. Le diagnostic est posé le plus souvent grâce à la mise en évidence de la présence de protéines dans les urines lorsqu'aucune autre manifestation n'est décelée. La néphropathie diabétique peut ensuite évoluer vers une insuffisance rénale : fatigue, infections urinaires, oedèmes des membres inférieurs, hypertension artérielle, polyurie... 50% des diabétiques insulinodépendants sont atteints d'insuffisance rénale chronique. La présence d'une micro-albuminurie dans les urines doit alerter en raison des risques de complications : rénales (néphropathie diabétique) chez un diabétique insulinodépendant, cardiovasculaires chez un diabétique de type II.
30% des personnes atteintes de maladies rénales sont diabétiques.

Neuropathie diabétique

La neuropathie diabétique atteint 50% des diabétiques dont la maladie évolue depuis plus de 20 ans. Elle touche 50% des diabétiques de plus de 65 ans. La neuropathie périphérique touche les membres inférieurs et se manifeste par une diminution de la sensation de douleur (la personne diabétique ne ressent pas les traumatismes pouvant survenir sur ses pieds (se cogner, ongles arrachés...); une diminution de la sensibilité à la chaleur ; une sécheresse de la peau provoquant des fissures pouvant être à l'origine d'infections; une mauvaise irrigation du pied pouvant provoquer des fractures qui peuvent passer inaperçues et des déformations des pieds entraînant des callosités. La neuropathie diabétique peut toucher un seul nerf et provoquer une diplopie (sensation de vision double) en cas d'atteinte d'un nerf moteur oculaire par exemple. La neuropathie diabétique peut aussi toucher le système nerveux végétatif et entraîner une diarrhée, une constipation, une impuissance, des difficultés à vider sa vessie, une hypotension orthostatique survenant lors du passage de la position debout, une pâleur, une tachycardie...

Infections

Le diabète favorise les infections bactériennes et mycosiques provoquant ainsi des infections urinaires et cutanées. Ces infections déséquilibrent le diabète.

Pied du diabétique

Le diabète est la 1ère cause d'amputation. 1 million de personnes sont amputées dans le monde et, selon les estimations, 5 à 10% des diabétiques sont ou seront amputés de l'orteil, du pied ou de la jambe.
Pour en savoir plus

Hyperglycémie

Les manifestations de l'hyperglycémie ne sont pas toujours décelables. Elles peuvent être très modérés ou évoluer de manière sournoise. Quelques signes permettent cependant de les repérer telle qu'une sensation de soif, la nécessité impérieuse d'uriner, la fatigue, sensation de faim, infections à répétition, plaies cicatrisant plus difficilement et troubles de la vision. Parmi les raisons d'une hyperglycémie, on retrouve le déséquilibre alimentaire, responsable d'un excès de sucre dans le sang, comme par exemple la consommation importante de pâtisseries, sucreries, mais aussi le manque ou l'insuffisance d'activité physique, la mauvaise observance des traitements, la prise de certains médicaments, le stress, l'angoisse, etc. Le contrôle de l'hyperglycémie nécessite de modifier son alimentation, d'augmenter plus régulièrement son rythme d'activité physique, de vérifier l'équilibre plus fréquemment de la glycémie, de réadapter le traitement si nécessaire.

Acidocétose

L'acidocétose est un signe de décompensation du diabète provoquée par une insuffisance d'insuline. L'acidocétose peut entrainer des douleurs abdominales, des nausées une gêne respiratoire, une essoufflement, des manifestations neurologiques (obnubilation, somnolence, et.), une déshydratation, voire un coma dans des formes très sévères. L'acidocétose se traduit par la présence de corps cétoniques dans les urines qui se contrôle à l'aide de bandelettes urinaires placées dans les urines : la présence de grandes quantités de corps cétoniques témoigne alors de l'acidocétose. Une glycosurie, présence de sucre dans les urines, en quantité élevée accompagne cette acidocétose. Il est nécessaire de rechercher une cause déclenchant cette acido cétose : virus, médicament, infection urinaire, cutanée...

Bilan systématique des complications

Un bilan systématique des complications est nécessaire. Il passe par un examen ophtalmique afin de rechercher une rétinopathie (fond d'oeil, acuité visuelle, tension oculaire et angiographie rétinienne), un ECG (électrocardiogramme), un examen des pieds, un Echo-doppler des vaisseaux des membres inférieurs lorsqu'une diminution ou une absence de pouls pédieux est constatée,ainsi qu'un bilan sanguin à la recherche d'une augmentation du cholestérol (anomalie lipidique) et la echerche d'albumine dans les urines afin de dépister une néphropathie diabétique

A voir également :

Publi-information
Publi-information

The complications of diabetes
The complications of diabetes
Diabetes - Complicaciones
Diabetes - Complicaciones
Die Folgen einer Diabetes-Erkrankung
Die Folgen einer Diabetes-Erkrankung
Ce document intitulé « Complications du diabète » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.