L'urticaire

Avril 2017
L'urticaire est une des pathologies les plus complexes touchant chaque année de plus en plus de personnes. Son origine allergique n'est pas si fréquente, contrairement aux idées reçues, et retrouver la cause est une des démarches les plus difficiles en médecine, surtout lorsque l'urticaire devient chroniques au bout de 2 mois environ. L'urticaire, aiguë ou chronique, correspond à l'apparition de papules ressemblant à des piques de moustiques ou d'ortie, qui peuvent disparaître pour réapparaitre à d'autres endroits. L'urticaire chronique spontanée évolue depuis plus de 6 semaines sous la forme de poussées qui se prolongent plus de 6 semaines. Le traitement et la prise en charge d'une urticaire chronique sont souvent complexes et difficiles.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.




Définition

Plus connu sous le nom d'urticaire, l'accès érythémateux urticant désigne une éruption de papules érythémateuses sur la peau. L'urticaire est une éruption de la peau ressemblant à celle provoquée par une piqûre d'ortie, d'où le mot urticaire. Les plaques rouges, surélevées, changent d'endroit au cours d'une même journée, parfois très rapidement, pouvant même disparaître complètement quelques heures ou quelques jours puis réapparaître ensuite. Les démangeaisons et la durée de l'urticaire sont variables et peuvent durer quelques minutes, quelques heures et parfois de longues semaines, mois ou années.

Ces boutons de taille variable apparaissent généralement de manière fugace sous forme de papules. Cette affection cutanée est relativement fréquente puisque les estimations fixent à environ 20% le nombre d'individus ayant déjà été atteint. Il existe plusieurs types d'urticaires parmi lesquels figurent l'urticaires aiguë ou l'urticaire chronique.

Urticaire aiguë

Une crise d'urticaire aiguë survient souvent de façon isolée évoluant pendant quelques heures, voire quelques jours. Ce type d'urticaire peut concerner 20% de la population. Une cause allergique peut être retrouvée: Dans ce cas, les médicaments, les aliments, les piqûres d'insectes et le latex par exemple peuvent être en cause.

Urticaire chronique

L'urticaire chronique se prolonge parfois plusieurs semaines, plusieurs mois ou plusieurs années.
Le terme d'urticaire chronique est employé pour évoquer toute urticaire évoluant depuis plus de 6 semaines. L'allergie n'est qu'une des causes possibles d'une urticaire chronique. Une infection virale, la chaleur, l'eau froide, l'effort intense, le soleil peuvent provoquer une urticaire chronique.

L'urticaire chronique apparaît sous la forme de petites taches ou plaques rouges qui apparaissent au cours de plusieurs poussées avec des périodes sans aucun symptôme. Ces lésions surviennent assez brutalement, et disparaissent tout aussi brutalement après avoir provoqué des démangeaisons. De nombreuses causes d'urticaire chronique sont possibles telles que l'urticaire de contact, due à l'exposition à des produits chimiques souvent, l'urticaire physique en réaction au froid, à la pression exercée sur la peau, à l'effort, au contact avec l'eau, à l'exposition solaire. Différents tests d'exposition aux facteurs incriminés peuvent être faits. Néanmoins la plupart du temps, aucun agent n'est retrouvé, et seuls les symptômes peuvent être traités par l'utilisation de molécules appelées antihistaminiques.

Urticaire géant

L'urticaire désigne une réaction inflammatoire de la peau qui se manifeste par des plaques rouges accompagnées de démangeaisons qui évoquent une piqûre d'ortie. On parle d'urticaire géant ou généralisé lorsque les plaques sont réparties sur plusieurs parties du corps et se rejoignent. Il peut être causé par un aliment (arachides, crustacés, fromage...), la poussière, une substance chimique, une piqûre d'insecte, un médicament ou le stress. Le traitement repose sur les antihistaminiques et les corticostéroïdes.

Dermographisme

Le dermographisme est déclenché par le contact avec la peau et peut se reproduire en frottant la peau avec une petite pointe : des plaques d'urticaire apparaissent à l'endroit du frottement.

Urticaire cholinergique

Il est déclenché par la chaleur, le stress ou les efforts.

Urticaire retardée à la pression

L'urticaire retardée à la pression se traduit par un oedème apparaissant après une forte pression, sur les avant bras par exemple ou sur les épaules, en portant un lourd objet ou sous les pieds après avoir marché longtemps.

Urticaire au froid

L'eau, le froid, la pluie, la pluie, la neige,ou encore les baignades en eaux fraiches peuvent déclencher l'urticaire au froid. Des réactions plus violentes, comme de douleurs abdominales, une crise d'asthme ou un choc anaphylactique peuvent s'observer. Un test pratiqué en milieu hospitalier en appliquant un glaçon sur l'avant bras permet de confirmer le diagnostic. Cette urticaire est le plus souvent idiopathique, sans cause déterminée, ou parfois liée à un virus. Ce type d'urticaire doit faire rechercher une anomalie sanguine, comme par exemple la cryoglobulinémie. Il est nécessaire d'être prudent lors de baignades, en mer ou en piscine et ne pas se baigner seul sans être surveillé. Il est nécessaire de pouvoir prendre rapidement des médicaments, comme des corticoïdes ou de l'adrénaline afin d'éviter l'apparition de complications.

Prendre l'avis de votre médecin avant de se baigner lorsqu'une urticaire au froid est suspectée ou diagnostiquée.


Urticaire à l'eau

L'urticaire à l'eau : L'urticaire apparaissant après le contact avec l'eau est rare. Il se reproduit en appliquant une compresse mouillée sur la peau pendant trente minutes.

Prendre l'avis de votre médecin avant de se baigner lorsqu'une urticaire à l'eau est suspectée ou diagnostiquée.


Urticaire solaire

L'urticaire solaire survient en général au cours des premières minutes suivant une exposition au soleil. Elle disparaît rapidement après l'arrêt de l'exposition.

Prendre l'avis d'un médecin avant une exposition solaire


Causes

Les causes de l'urticaire sont très nombreuses rendant le diagnostic complexe. Le diagnostic peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Malheureusement, l'origine de ce type d'urticaire n'est retrouvé que dans 20% à 30% des cas au maximum. L'objectif principal des médecins consiste à soulager le patient par une prescription d'un ou plusieurs anti-histaminiques et par le fait de donner conseils lorsque les crises s'aggravent. Ce traitement est en général prescrit pendant au moins 4 à 6 semaines.

Les allergies sont rarement en cause dans ce type d'urticaire. Elles sont davantage à l'origine d'urticaires aigues qui se prolongent quelques heures à quelques jours. Certains aliments riches en histamine, comme le chocolat, les crustacés, le thon ou les fraises par exemple, peuvent aggraver l'urticaire chronique. Les médicaments : l'aspirine, les anti-inflammatoire non stéroidiens, la morphine et la codéine peuvent aggraver l'urticaire.

Les infections virales ou bactériennes,les parasites peuvent aussi en être la cause.

Une anomalie de la thyroïde peut également provoquer une urticaire.

La dimension psychologique d'une urticaire ne doit pas être sous estimée.

Les urticaires sans cause retrouvée, appelé urticaire idiopathiques, concernent plus de 60% à 70% des urticaires chroniques.

Symptômes

Les plaques rouges, surélevées, changent d'endroit au cours d'une journée, parfois très rapidement, allant même jusqu'à disparaître complètement pendant quelques heures ou quelques jours puis réapparaître ensuite. Les démangeaisons et la durée de l'urticaire peuvent varier et avoir lieu quelques minutes, quelques heures et des fois de longues semaines, mois ou années.

Traitement

L'objectif majeur des médecins consiste à soulager le patient en prescrivant un ou plusieurs antihistaminiques et lui donner des conseils lorsque les crises s'aggravent. Rechercher la cause quand cela est possible et tenter de la supprimer.

Les médicaments

Le traitement médicamenteux d'une urticaire chronique, lorsqu'aucune cause ni facteur de risque n'est retrouvé, consiste avant tout à administrer un ou plusieurs antihistaminiques de 2ème génération, car mieux tolérés avec moins d'effets de somnolence et le plus souvent sur une longue période pendant au moins 3 mois puis arrêtés progressivement après disparition des poussées. Il est parfois nécessaire de les utiliser pendant plusieurs années.
Il est nécessaire d'essayer plusieurs associations avant de conclure à l'inefficacité du traitement. Il est parfois possible, après l'avis d'un médecin maitrisant bien ce problème, d'augmenter la prise d'anti-histaminiques pouvant être 4 fois la dose recommandée par jour. Ce traitement permet parfois de soulager une urticaire évoluant depuis de nombreux mois.

Peuvent être utilisé : Cétirizine (zyrtec ®, virlix®), Desloratidine (aérius ®), Levocétirizine (Xyzall ®), Bilastine (inorial ®, bilaska ®), Fexoféradine (Telfast ®).

Prise en charge spécialisée

En cas d'échec de ces traitements, une prise en charge spécialiée dans une consultation hospitalière est nécessaire afin d'envisager d'autres thérapeutiques comme par exemple Montelukast (Singulair ®) l'Omalizumab (Xolair®). Le traitement des femmes enceintes et des enfants nécessite une grande prudence en raison de certaines contre-indications.

Le médecin qui prend en charge le patient doit prendre du temps pour lui expliquer la problématique de l'urticaire chronique, des difficultés mais également des possibilités d'amélioration voire de guérison et de disparition. Il faut le rassurer et pouvoir écouter sa plainte qui est toujours légitime. Il faut lui apprendre à utiliser les antihistaminiques lorsqu'ils sont efficaces.

Conduite à tenir devant une urticaire étendu

Lors de l'apparition d'une urticaire étendue, il est indispensable, dans ce cas selon les indications du médecin, indispensable de prendre immédiatement de la cortisone sous forme de comprimés ou de gouttes, s'il s'agit d'un enfant en bas âge, et de consulter un médecin en urgence.

A voir également


Publi-information

Urticaria (Hives)
Urticaria (Hives)
Urticaria
Urticaria
Nesselsucht
Nesselsucht
Ce document intitulé « Urticaire - Crise d'urticaire » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.