Rééducation périnéale

Février 2017

Le périnée est une entité anatomique méconnue, mais essentielle. Formé de plusieurs couches de muscles, de ligaments et de membranes qui ferment la cavité abdominale, il constitue une sorte de socle qui soutient la vessie, l'utérus et le rectum. Sa contraction permet d'éviter une incontinence des selles et de l'urine. Sa rééducation est aujourd'hui automatiquement prescrite aux femmes qui sortent de la maternité. Cette rééducation est en effet indispensable car elle permet de renforcer le tonus de la région périnéale qui peut se trouver diminué après un accouchement par les voies naturelles. Elle permet aussi de traiter les fuites urinaires. Il est bien sûr nécessaire de prendre l'avis de son médecin avant de débuter une réeducation du périnée.


Incontinence urinaire

L'incontinence urinaire est un sujet tabou pour toutes les femmes qui en sont victimes. C'est pourtant une réalité puisqu'on considère aujourd'hui que 3 millions de femmes en souffrent en France et que près de 50% des femmes âgées de 50 ans sont touchées par une incontinence urinaire d'effort. Cette pathologie reste toutefois sous évaluée et sous diagnostiquée. Les femmes gênées, portant des protections, obligées d'aller aux toilettes plusieurs fois par jour et par nuit, ou ayant des fuites lorsqu'elles toussent, n'osent pas, en effet, évoquer leur problème et culpabilisent. Dommage, car plus l'incontinence urinaire est détectée tôt, mieux elle est prise en charge. Dans l'absolu, l'idéal serait même de rééduquer le périnée avant l'accouchement afin d'aider les femmes à prendre conscience de leur périnée avant qu'il ne soit modifié par l'accouchement ou par une épisiotomie.

Conséquences de la grossesse et de l'accouchement sur le périnée

Les grossesses sont le premier facteur de risque de fuites urinaires. Le périnée subit alors un surcroît de pression lié à l'augmentation de la taille et du poids de l'abdomen. Au troisième trimestre de la grossesse, près d'une femme sur deux connaît des fuites urinaires liées à l'augmentation de la pression sur le périnée. Plus le bébé est gros, plus la grossesse comporte un risque pour le périnée. D'autant que, plus la taille et le périmètre crânien du bébé sont importants, plus le passage du bébé est susceptible, lors de l'accouchement, de distendre les muscles et les nerfs du périnée. On estime ainsi que les risques sont majorés en cas de naissance d'un bébé de plus de 3,7 kg ou ayant un périmètre crânien supérieur à 35,5 cm. Les risques sont également maximaux en cas d'accouchement d'un premier enfant ou en cas d'une prise de poids supérieur à 13 kilogrammes pendant la grossesse, mais aussi d'un accouchement prolongé avec une dilatation complète d'au moins 3 heures ou ayant nécessité des forceps ou une épisiotomie.

Rééducation périnéale

Avant l'accouchement

La rééducation préventive, réalisée au cours de la préparation à l'accouchement, est aujourd'hui recommandée par tous les professionnels. Les exercices aide les futures mamans à prendre conscience du rôle physiologique du périnée et à le relâcher afin d'éviter toute lésion lors de l'accouchement.

Après l'accouchement

La rééducation du périnée après l'accouchement concerne toutes les mamans, non seulement parce qu'une incontinence urinaire peut apparaître ou réapparaître lors d'une grossesse suivante ou après la ménopause, mais aussi parce qu'un mauvais contrôle du périnée peut perturber les rapports sexuels et favoriser une descente d'organes (prolapsus). Cette rééducation, qui permet de retrouver un périnée tonique, est prescrite aujourd'hui quasi systématiquement par les gynécologues au cours de la visite post-natale sous forme d'une dizaine de séances chez le kinésithérapeute ou la sage femme, à effectuer dans les 6 semaines à 3 mois après la naissance. Elles sont totalement remboursées par la Sécurité Sociale.

D'une manière général, pour préserver la tonicité du périnée, il est conseillé d'éviter de pratiquer après l'accouchement des exercices de musculation des abdominaux, de porter des charges trop lourdes, de courir et de sauter sans avoir fait auparavant une gymnastique destinée à renforcer le périnée. Il est également recommandé d'éviter certains aliments qui aggravent l'envie d'aller aux toilettes, comme les tomates, le vin blanc ou le café.

Pour en savoir plus sur la rééducation périnéale dans le cadre du post partum Consulter le site de la Haute Autorité de santé

Méthodes de rééducation périnéale

La rééducation périnéale est généralement personnalisée.

Exercices du plancher pelvien

La rééducation périnéale dite « classique » ou « manuelle » permet d'apprendre aux mamans, à travers une série d'exercices, à contracter les muscles du périnée, notamment le muscle releveur de l'anus, afin de les renforcer et les tonifier avant un effort. Ce type de rééducation de la musculature du plancher pelvien comportent des exercices qui peuvent se pratiquer à domicile.

Biofeedback instrumental

Cette technique de rééducation périnéale consiste à rééduquer le périnée via une sonde intra-vaginal reliée à un appareil (un ordinateur le plus souvent) qui matérialise la force et la durée de la contraction des muscles fait au cours de la séance. La visualisation des effets de cet exercice aide les mamans à mieux comprendre le fonctionnement de leur périnée et à prendre conscience de son rôle.

Cryothérapie

La cryothérapie améliore les douleurs périnéales. Cette méthode n'est pas acceptée par toutes les patientes.

Conseils

Attention, les méthodes de rééducations du périnée en vogue ou transmises par le bouche-à-oreille ne sont pas forcément bonnes. Il vaut mieux ainsi éviter l'électrostimulation en post-partum car l'application d'un courant, même spécifique, peut retarder la régénération des nerfs fréquemment lésés lors de l'accouchement. Le « stop pipi » n'est pas non plus un moyen fiable de rééducation. Cette méthode peut en plus provoquer des infections urinaires à répétition. Enfin, aucune rééducation n'est envisagée pendant le séjour à la maternité.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat.

A voir également


Publi-information

Pelvic Floor Exercises and Urinary incontinence
Pelvic Floor Exercises and Urinary incontinence
La incontinencia urinaria y la reeducación del periné
La incontinencia urinaria y la reeducación del periné
Ce document intitulé « Rééducation périnéale » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.