Cancer et alimentation

Novembre 2017
Seuls 15% environ des cancers ont une origine génétique. Un grand nombre de malades qui ne sont pas prédisposés génétiquement pourrait probablement éviter la maladie en modifiant leurs habitudes quotidiennes. De nombreux experts estiment que l'évolution de notre mode de vie et de notre environnement au cours des dernières décennies, participe à l'augmentation du nombre de personnes touchées par le cancer.


La sédentarité et l'insuffisance d'activité physique ainsi qu'une profonde modification de notre alimentation représentent des facteurs de risques qu'il faut connaître.


La consommation excessive de sucre ainsi que les mauvaises graisses qui ont envahi de nombreux produits, ont déséquilibré nos habitudes alimentaires et participé à cet accroissement. Mieux dormir, se détendre, vivre moins stressé, avoir une activité physique régulière et une alimentation plus équilibrée peuvent contribuer, même si certains cancérologues restent prudents, à limiter les risques d'apparition de la maladie.

22 experts scientifiques mondiaux ont publié pour le compte du Fonds Mondial de recherche contre le cancer, FMRC, en Novembre 2007, un rapport sur le mode de vie que chacun devrait adopter pour éviter l'apparition du cancer. Ils ont passés en revue pendant 5 ans, près de 7000 études effectuées sur des milliers de personnes. Ils ont établi que changer notre mode de vie pourrait influencer l'apparition de la maladie chez de nombreuses personnes. Par exemple, le surpoids serait bien un facteur de risque de l'apparition du cancer colorectal, de l'oesophage, du rein, de l'endomètre de l'utérus, du pancréas et du sein après la ménopause.


D'autre part, ces scientifiques semblent confirmer le rôle des aliments contenant des fibres (légumes et céréales complètes) dans la prévention des risques du cancer colo-rectal.

Selon une étude parue en 2002 par le World Cancer Research Fund International 100000 nouveaux cas sur les 240000 apparaissant chaque année en France pourraient être évités en modifiant les habitudes alimentaires.

10 recommandations anti cancer

Les 10 recommandations anti cancer proposées par le FMRC sont les suivantes :
  • Pratiquer une activité physique de 30 minutes chaque jour
  • Eviter la surcharge pondérale et être aussi mince que possible en maintenant un IMC, indice de masse corporelle, comprit entre 21 et 23
  • Eviter les boissons sucrées
  • Limiter la consommation d'aliments à forte densité calorique, en particulier les produits à teneur élevée en sucre ajoutés, ou faibles en fibre, ou riches en matière grasses.
  • Augmenter la consommation de légumes, fruits, céréales complètes et légumes secs : en consommer au minimum 400 grammes par jour
  • Limiter la consommation de viandes rouges et grasses (boeuf, porc, agneau) à 500 grammes par semaine et éviter la charcuterie, les viandes fumées et salées.
  • Se limiter à une boisson alcoolisée par jour pour les femmes et à deux pour les hommes.
  • Limiter la consommation d'aliments salés et de produit contenant du sel ajouté, comme les ships et les cacahuètes par exemple.
  • Ne pas prendre de compléments alimentaires
  • Les mères devraient exclusivement allaiter pendant les six premiers mois

Après leur traitement, les personnes atteintes d'un cancer devraient suivre ces recommandations. Ne pas oublier les recommandations concernant le tabac, le cannabis,...

Aliments anticancer

La nutrathérapie est une discipline récente permettant de conseiller les aliments pouvant diminuer les risques de voir apparaître un cancer. Le DR R Béliveau, titulaire de la chaire "traitement et cancer" à L'Université de Quebec,précise en Novembre 2007, dans le POINT, que certains aliments contiennent des molécules permettant de maintenir des tumeurs à l'état latent et empêcher leur développement vers un cancer.

Quelques aliments anticancer parmi les plus importants :
  • Le thé vert: diminue les risques de cancer colo rectal, cancer de la vessie et cancer de la prostate ;
  • Le soja: diminue les risques de cancer du sein ;
  • Les carottes : diminue les risques de cancer ORL ;
  • Le choux et les brocolis: diminution des risques de cancer du sein ;
  • L'ail: protège des cancers digestifs
  • Le Curcuma: épice diminuant les risques de cancer digestif et de la peau: la sauce au curcuma préparée avec de l'huile d'olive et du poivre noir (celui ci augmente l'activité du curcuma) peut s'utiliser dans de nombreuses préparations (légumes,viande..)
  • Plusieurs aliments anticancer dans la soupe au brocolis préparée avec des brocolis, du curcuma et de l'ail.

Rapport du FMRC

Le rapport du FMRC, Fonds Mondial de recherche contre le cancer, publié début 2008, fruit de l'analyse par 200 experts pendant 5 ans de 22 000 publications scientifiques, a conclu que certains aliments augmentent le risque de cancer comme l'alcool pour les cancers des voies aéro digestives supérieures (oesophage, larynx, bouche, pharynx), du sein et du cancer colo-rectal. Quand à la viande rouge, les auteurs du rapport ont confirmé qu'ils augmentaient les risques de cancer colo-rectal.

Les aliments qui protège "probablement" les risques d'être victimes de certains cancers :
  • les aliments contenant du béta-carotène ou de la vit C (poivron, kiwi, brocoli, cassis, orange..) possèdent un effet protecteur vis à vis du cancer de l'oesophage
  • Les petits pois, épinards, lentilles, riches en acide folique permettent de protéger du cancer du pancréas


Rester mince avec un IMC compris entre 21 et 23 permet de se protéger de certains cancers.
  • La graisse autour du ventre est un indice à prendre également en compte.

Activité physique

L'absence ou l'insuffisance d'activité physique peuvent influencer le développement de la maladie ainsi que sa guérison. Dans son ouvrage « Anticancer », le DR David Servan- Schreiber préconise la pratique d'une activité physique comme un élément fondamental pour mieux se battre face à la maladie et éviter les risques de rechute. L'activité physique recommandée dépend du type de cancer. Le DR David Servan- Schreiber conseille par exemple aux femmes atteintes d'un cancer du sein d'effectuer 6 fois par semaine 30 minutes de marche et aux hommes atteints d'un cancer de la prostate d'effectuer 30 minutes de jogging.

A voir également


Publi-information

Cancer and lifestyle factors
Cancer and lifestyle factors
El cáncer, una enfermedad relacionada con nuestra alimentación,
El cáncer, una enfermedad relacionada con nuestra alimentación,
Ce document intitulé « Cancer et alimentation » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.