Suites de couches normales et pathologiques

Août 2016
Modifié par les neuf mois de grossesse, le corps a besoin de temps pour se réadapter à la normale après l'accouchement. On appelle cette période, les suites de couches.


Suites de couches immédiates

Les suites de couche immédiates correspondent aux deux heures environ survenant après l'accouchement, période pendant laquelle il existe encore de nombreux risques pour le bébé et la maman. La surveillance en salle de naissance permet de vérifier qu'aucune complication ne survient. Cette étape permet notamment de vérifier que l'utérus se contracte bien afin de prévenir le risque d'hémorragie et que la tension artérielle est normales, et de surveiller l'expulsion du placenta et l'état des pertes. Emme permet aussi à la maman d'allaiter son bébé.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Suites de couches plus tardives

Lochies

Des saignements appelés lochies peuvent survenir après l'accouchement. Leurs couleurs et leurs odeurs seront surveillées régulièrement afin de repérer une éventuelle infection. Ils durent environ 7 à 10 jours puis ils disparaissent en général au bout de 2 ou 3 semaines. De couleur rouge les premiers jours où ils sont plus abondants, ils deviennent au fil du temps rosés et marron, puis plus clairs. Des saignements qui se prolongent trop longtemps (plus de 15 jours ou 3 semaines) ou dégageant une mauvaise odeur nécessitent une consultation en urgence. Il est par ailleurs recommandé de prendre sa température pendant quatre ou cinq jours après la sortie de la maternité afin de vérifier l'absence d'infection.

Douleurs utérines

Les douleurs utérines persistent pendant dix à quinze jours. Elles sont de moins en moins violentes et deviennent peu importantes après une semaine. Une consultation s'impose si ces douleurs persistent au delà d'une dizaine de jours. Lors d'un allaitement, les douleurs utérines sont plus importantes au cours des premiers jours car celui ci favorise les contractions de l'utérus.

Fuites urinaires

L'apparition de fuites urinaires après l'accouchement représente un phénomène courant. Le périnée, ensemble des muscles qui soutiennent le pelvis et la vessie, distendu et « abîmé » par les efforts effectués au cours de l'accouchement, les nombreuses poussées, le passage du bébé, l'épisiotomie... peut provoquer ces anomalies urinaires.

Rééducation du périnée

La rééducation du périnée s'effectue 4 à 6 semaines après l'accouchement.

Fatigue

L'apparition d'une fatigue après l'accouchement ne doit pas inquiéter la maman. Cette période concerne la totalité des femmes qui viennent d'accoucher. L'accouchement, l'arrivée du bébé, le manque de sommeil et l'allaitement pour les femmes qui le pratiquent participent à cette fatigue. Il faut se reposer après un accouchement (essayer d'écourter les visites de la famille, des amis...).

Constipation

Il est fréquent d'être constipée pendant quelques jours après l'accouchement. Demander un traitement si la constipation persiste plusieurs jours. Les points de suture réalisés en cas d'épisiotomie ne peuvent pas lâcher et ne doivent pas empêcher d'aller à la selle.

Hémorroïdes

L'apparition d'hémorroïdes est fréquente. Les efforts effectués pendant l'accouchement ont sollicité les muscles et les veines anales.

Retour de couches

Le retour de couches correspond au retour des règles après un accouchement. Ce retour de couches s'effectue dans le mois qui suit la naissance si la mère n'allaite pas son bébé. Il se produit plus tard, entre 3 et 6 mois après la naissance si la maman allaite. Un faible retour de couches peut se produire deux semaines après l'accouchement.

Rapports sexuels

Les rapports sexuels ne sont conseillés qu'après 4 à 6 semaines après l'accouchement.

Contraception

Il est possible de tomber rapidement enceinte après sa grossesse. La grande majorité des femmes n'ovulent pas immédiatement après l'accouchement, mais environ 1 mois et demi après, mais 10% peuvent ovuler très rapidement, dans les premières semaines après l'accouchement. Il est relativement difficile de déterminer avec précision la date de la première ovulation après l'accouchement. Cette dernière peut en effet survenir à tout moment après un accouchement. Il est donc nécessaire d'utiliser des préservatifs car la contraception ne peut démarrer immédiatement après l'accouchement.

Pour les femmes qui n'allaitent pas, il est ainsi préférable d'éviter la prise de la pilule jusqu'au retour de couche et d'utiliser d'autres méthodes contraceptives comme les spermicides (gel, éponges, ovules...) ou les préservatifs. le stérilet est lui aussi contre-indiqué jusqu'au retour de couche et que l'utérus ait repris sa forme habituelle.

Pour les femmes qui allaitent la pilule œstroprogestative est contre-indiquée pendant la durée de l'allaitement. La micro pilule (pilule microdosée contenant de la progestérone) est autorisée dans les 10 jours suivant l'accouchement. Elle peut entraîner dans certains cas une baisse de la lactation et des saignements. Dans tous les cas, il est indispensable de prendre l'avis de la sage femme ou de son médecin avant de reprendre une contraception.

Hygiène et toilette vulvaire

Les bains et les douches vaginales sont déconseillés durant quelques semaines, en raison des saignements témoignant de la persistance de l'ouverture du col de l'utérus pouvant entraîner une infection. Il est recommandé de choisir un savon à PH neutre et de faire une toilette après chaque miction en se savonnant, en se rinçant et en se séchant bien avec du papier ou un sèche cheveux. Attention, la présence d'hémorroïdes contre-indique l'utilisation d'un sèche-cheveux.


Dossier réalisé avec la collaboration de Claire Gabillat

A voir également :

Publi-information
Publi-information

The Postnatal period
The Postnatal period
El post-parto o puerperio
El post-parto o puerperio
 Das Wochenbett
Das Wochenbett
Ce document intitulé « Suites de couches normales et pathologiques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.