Cancer du poumon - Symptômes et causes

Juin 2017
Les cancers du poumon sont les plus répandus dans le monde avec 900 000 nouveaux cas par an chez l'homme et 330 000 chez la femme. Le cancer du poumon est l'une des formes les plus fréquentes de cancer avec près de 40000 nouveaux cas par an. Plus de 4 cancers du poumon sur 5 sont liés au tabac. Les hommes sont actuellement plus touchés que les femmes. Néanmoins, cette tendance tend à disparaître compte tenu de l'augmentation du tabagisme féminin. Le cancer du poumon représente la première cause de mortalité chez l'homme.


Définition

Le cancer du poumon, appelé également cancer bronchique ou cancer broncho-pulmonaire, est une tumeur maligne développée à partir des cellules du poumon. Il existe différentes sortes de cancers pulmonaires, comme le cancer à petites cellules, très agressif, ou les adénocarcinomes, les carcinomes épidermoïdes entre autres...


Les cancérologues distinguent deux grandes catégories de cancers bronchiques en fonction de la typologie des cellules cancéreuses. Ainsi, le cancer "non à petites cellules" représente près de 80 % des cancers du poumon. Dans cette famille, on y retrouve l'adénocarcinome bronchique, le carcinome épidermoïde et le carcinome à grandes cellules. Les cancers à "petites cellules" constituent, eux, les 20 % restants. S'ils sont moins nombreux, ils sont toutefois plus agressifs à cause d'une prolifération rapide des cellules cancéreuses qui augmente le risque de métastases.

Il s'agit du quatrième cancer en termes de fréquence en France, mais c'est le plus meurtrier. Le principal facteur de risque à l'origine du développement d'un cancer bronchique est l'exposition tabagique, particulièrement sa durée.

Statistiques

Le cancer du poumon est devenu la 1ère cause de mortalité par cancer en France et dans le monde entier. Le ombre de nouveaux cas de cancer du poumon en France en 2012 est de 39 495 avec 28 211 hommes et 11 284 femmes et le nombre de morts par cancers du poumon en 2012 est de 29 949 avec 21 326 hommes et 8 623 femmes. (Sources:INCA). Le cancer du poumon est aujourd'hui la première cause de décès par cancer en France et dans le monde. Une décroissance du nombre de cas de cancers du poumon est actuellement constatée chez les hommes alors qu'il est progression constante chez les femmes chez lesquelles le nombre de nouveaux cas diagnostiqués chaque année a été multiplié par 7 en 30 ans. Les femmes sont donc de plus en plus touchées par le cancer du poumon qui va dépasser le chiffre de cancers du sein. Il est la deuxième cause de mortalité chez la femme après celui du sein. Un ouvrier meurt trois fois plus de cancer du poumon qu'un cadre et 70% des salariés exposés à des cancérogènes sont des ouvriers.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Causes

Le tabagisme représente la principale étiologie du cancer du poumon. Selon les estimations, près de 92 % des décès par cancer des poumons chez l'homme résultent d'une consommation de tabac. Il faut savoir que le risque s'accroît en fonction de plusieurs paramètres : dose journalière de tabac, durée du tabagisme… La durée pendant laquelle on fume semble plus importante que la quantité de cigarettes fumées. Les jeunes fumant de plus en plus tôt, l'âge de survenue de la maladie rajeunit et celle-ci se manifeste dès 40 ans.

Néanmoins, d'autres facteurs extérieurs peuvent être impliqués dans la survenue d'un cancer bronchique. C'est le cas, notamment, d'une exposition prolongée à des substances radioactives, à de l'amiante ou à d'autres toxiques (arsenic, nickel, chrome…). On peut également citer parmi les facteurs de risque la consommation de cannabis, les maladies inflammatoires chroniques des bronches ou encore la pollution atmosphérique.

Tabac




Le tabagisme passif augmente le risque de cancer du poumon de 30% par rapport à une personne qui évolue dans un entourage indemne de tabac. L'arrêt du tabac demeure une mesure de prévention majeure pour diminuer le risque de développer un cancer du poumon. Arrêter de fumer ou ne pas commencer à fume diminuent les risques de survenue d'un cancer du poumon. Mais il semble que ce risque perdure après l'arrêt et reste supérieur à ceux qui n'ont jamais fumé. Les spécialistes (cancérologues, tabacologues) conseillent aux anciens fumeurs de surveiller leurs poumons pendant au moins deux ans après l'arrêt. Certains spécialistes recommandent de passer un scanner 2 fois par an pendant 2 années.

Cannabis

La consommation de cannabis constitue un facteur de risque
La fumée de cannabis contient quatre fois plus de goudrons que celle du tabac et plus de substances cancérigènes. Le principe actif du cannabis, le THC, dilate les bronches facilitant ainsi la pénétration de la fumée et de ses toxiques.

L'exposition à des facteurs cancérigènes professionnels

L'exposition professionnelle à des facteurs cancérigènes, comme l'amiante par exemple, sont des facteurs de risque de l'apparition du cancer du poumon.

Symptômes

Il est possible qu'une personne atteinte d'un cancer du poumon ne présente aucun symptôme. Des signaux doivent toutefois alerter : une toux qui va en s'intensifiant et ne cessant pas, des crachats de sang, une douleur persistante au thorax accentuée lors des quintes de toux, une respiration difficile, une perte de poids, une exposition plus importante aux bronchites à répétition... La perte d'appétit, une fatigue chronique, des maux de tête peuvent également constituer des symptômes.

Plusieurs symptômes, éventuellement mineurs et communs à de nombreuses maladies, peuvent conduire à la découverte d'un cancer du poumon tels qu'une toux, un essoufflement, des crachats sanguins, une altération de l'état général, un ganglion au niveau des clavicules ou à la base du cou, des difficulté à avaler, une perte d'appétit, un amaigrissement, des douleurs thoraciques, etc.

Diagnostic

Le tabac représente le principal facteur de risque du cancer du poumon. La radio du thorax demeure l'examen majeur qu'il faut effectuer lorsqu'un cancer du poumon est suspecté. Lorsqu'une anomalie est détectée, un scanner est proposé. Une fibroscopie bronchique permet de visualiser les lésions et d'en prélever un fragment afin de l'analyser au cours d'une biopsie. Lorsque la tumeur n'est pas accessible en pratiquant une fibroscopie, le diagnostic peut être effectué en effectuant une ponction trans-pariétale sous scanner, suivie d'une biopsie du prélèvement. Une biopsie peut être effectuée au cours d'une intervention chirurgicale

Bilan d'extension

Il peut comprendreun scanner abdominal,une échographie hépatique et surrénalienne, une IRM ou un scanner cérébral et une scintigraphie en cas de douleurs osseuses. D'autres examens peuvent être réalisés en fonction des résultats des précédents.

Arrêt du tabac

L'arrêt du tabac une des mesures principales à prendre dés l'annonce du diagnostic.

Traitement

Le traitement dépend du type de cancer bronchique, de son extension de l'existence de métastases. La chirurgie, une radiothérapie ou une chimiothérapie peuvent être proposés. Plusieurs solutions thérapeutiques associent l'un et/ou l'autre de ces traitements. La chirurgie pourra retirer une partie d'un poumon, encore dénommée la lobectomie. Il arrive parfois qu'un un poumon entier soit retiré : on parle alors de pneumonectomie. Un traitement par ultrasons du cancer de la prostate, représentant une alternative à la chirurgie et la radiothérapie, associant IRM et échographie 3D, peut être proposé afin de mieux cibler la tumeur et de diminuer les effets secondaires

En règle générale, l'ablation par voie chirurgicale de la tumeur et des ganglions correspondants est préconisée. Mais si la chirurgie correspond au traitement de première intention en présence d'un cancer "non à petites cellules", elle n'est généralement pas envisageable face à un cancer à "petites cellules" qui s'est métastasé. Dans ce cas-là, le recours à la chimiothérapie est privilégié afin d'éradiquer les cellules cancéreuses.

Prévention

Sachant que dans la majorité des cas, les patients atteints d'un cancer du poumon sont des fumeurs, la première prévention est bien sûr l'arrêt du tabac. Le tabagisme passif doit également être évité.

En savoir plus

A voir également


Publi-information

Lung cancer
Lung cancer
Cáncer de pulmón
Cáncer de pulmón
Ce document intitulé « Cancer du poumon - Symptômes et causes » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.