Traitement du cancer

Mars 2017
Le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine est estimé à plus 350.000. En 2012, 200.000 ont été diagnostiqués chez l'homme et 155.000 chez la femme. La mortalité, elle, n'a cessé de diminuer au cours de ces vingt dernières années grâce, notamment, à des traitements de plus en plus performants.


Chirurgie

La chirurgie a pour objectif de retirer la tumeur et d'évaluer sa gravité et son étendue. Les ganglions proches de la tumeur sont immédiatement analysés. Les tecchniques chirurgicales étant de moins en moins invasives, l'intervention préserve de plus en plus la partie atteinte en n'enlevant que la tumeur. Pour des petites tumeurs bien localisées, la coeliochirurgie, par exemple, permet d'effectuer de petites ouvertures et d'entraîner moins de complications post opératoires. Une simple ablation peut également suffire pour certains cancers, comme celui de la peau évoluant lentement. Une intervention chirurgicale est le plus souvent suivie d'autres traitements comme la chimiothérapie ou la radiothérapie afin de prévenir les récidives et l'apparition ou le développement des métastases.

Notre vidéo


Chimiothérapie

La chimiothérapie consiste à administrer des médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses. Le rythme et la durée du traitement varient en fonction de chaque cancer, de chaque patient et du protocole établi au cours de la réunion de concertation pluridisciplinaire(RCP). Il est destinée à diminuer au maximum le risque de réapparition de la maladie. La chimiothérapie est le plus souvent effectuée après l'intervention chirurgicale, mais elle peut être aussi programmée avant l'intervention chirurgicale (chimiothérapie néo-adjuvante).

Durée

Sa durée est variable. Elle dure habituellement 6 mois pour le cancer du sein. Mais en cas de récidive de la maladie et/ou lors de l'apparition de métastases, le traitement peut se prolonger plus longtemps.

Déroulement

Certaines chimiothérapies sont administrées sous forme de comprimés, mais la plupart le sont par voie intraveineuse: le chirurgien peut mettre en place, sous anesthésie locale le plus souvent, un cathéter central, une tube fin qu'il introduit sous la peau dans une veine profonde. Les injections se font ainsi dans le cathéter, évitant ainsi les injections à répétition. Un traitement par chimiothérapie peut comporter un seul ou plusieurs médicaments.

Où s'effectuent les séances?

Les traitements peuvent se pratiquer au cours d'une hospitalisation d'un ou quelques jours, en hospitalisation de jour, pour une durée d'une à quelques heures, ou au domicile, dans le cadre d'une hospitalisation à domicile (HAD).

Effets secondaires

Les effets secondaires ont été largement diminués grâce aux progrès des traitements, mais ils existent encore et es séances peuvent être difficiles à surmonter et provoquer une fatigue importante. Ces effets secondaires varient selon les médicaments prescrits et le protocole. Ils sont transitoires et disparaissent dès la fin du traitement. De nombreux médicaments sont prescrits afin de les limiter. Parmi les plus courants, se trouvent notamment les nausées et les vomissements, la chute des cheveux, la baisse des globules rouges, des globules blancs et celle des plaquettes, ainsi que l'arrêt ou l'irrégularité des règles chez les femmes non ménopausées, l'inflammation et brûlure de la bouche et de la gorge, les modifications de la peau, sensation de sécheresse et parfois de démangeaisons, les modifications des ongles qui deviennent cassants striés ou foncés et la diarrhée ou la constipation.

Chimiothérapie de plus en plus utilisée

Selon un rapport publié par l'Institut national du cancer (INCa) en Octobre 2010, sur la "situation de la chimiothérapie des cancers", 270.000 patients ont bénéficié d'une chimiothérapie en 2009, soit une augmentation de 24% par rapport à 2005. Les chiffres précisent que le nombre de patients traités pour un cancer a progressé de 12% entre 2005 et 2009, soit 358.000 patients. Dans ce rapport, les cancers digestifs, du sein, gynécologiques, du poumon et l'hématologie représentaient près de 78% des chimiothérapies réalisées en France en 2009.

Radiothérapie

La radiothérapie permet de détruire les cellules cancéreuses en les irradiant et en modifiant le patrimoine génétique des cellules, les empêchant ainsi de se développer. La dose délivrée doit pouvoir provoquer des lésions suffisamment importantes de l'ADN des cellules pour qu'elles ne puissent pas les réparer.

Rythme des séances et la surveillance

La radiothérapie comporte en général 5 séances par semaine pendant un ou deux mois. L'irradiation dure quelques minutes et la séance une bonne quinzaine de minutes, la dose totale de rayons à administrer étant variable selon la tumeur et le dossier du malade. La reprise immédiate d'une activité est le plus souvent possible. Les séances sont habituellement quotidiennes, excepté le week-end. Le patient est revu chaque semaine par le radiothérapeute pour vérifier la bonne tolérance au traitement.

Ne jamais rien appliquer à l'endroit de la zone traitée sans avis médical. Ne pas utiliser de parfum ni eau de toilette.


Différents types

Les différents traitements varient selon le type d'énergie et de rayonnement utilisé. La radiothérapie peut être utilisée avant l'intervention chirurgicale afin de réduire la taille de la tumeur ou après l'opération pour détruire les cellules cancéreuses qui n'ont pas pu être enlevées, afin d'éviter les récidives. Elle peut être externe, c'est-à-dire utiliser des appareils émettant des radiations ionisantes, le malade étant situé à distance de la source de radiation, mais être aussi interne. on parle alors de curithérapie. Cette dernière permet de traiter les patients à l'aide de sources radioactives placées au contact direct de la tumeur ou dans la tumeur.

Effets secondaires

Les effets secondaires varient d'une personne à l'autre. Peuvent apparaitre des brûlures plus ou moins fortes, des vomissements, une chute des cheveux ou une perte d'appétit.

Hormonothérapie

La croissance de certains cancers hormonodépendants, comme celui du sein et de la prostate par exemple, peut être favorisée par des hormones pour lesquelles ces cancers ont des récepteurs spécifiques. L'hormonothérapie consiste à empêcher les hormones d'influencer la croissance d'une tumeur en les empêchant d'agir sur la multiplication des cellules cancéreuses. Ainsi, dans le cancer du sein, l'hormonothérapie permet de bloquer les œstrogènes alors que dans le cancer de la prostate, elle bloque les androgènes.

Effets secondaires

L'hormonothérapie pour le cancer de la prostate peut provoquer une impuissance. Pour cancer du sein, elle peut entraîner des bouffées de chaleur et un arrêt des cycles menstruels. Certains médicaments peuvent augmentater des risques de thrombose, caillot de sang, dans les veines.

Immunothérapie

L'immunothérapie stimule les défenses normales de l'organisme afin que celui-ci lutte contre la tumeur maligne et la détruise.

Autres traitements

Iode radioactif

L'iode radioactif est utilisé dans le traitement du cancer de la thyroïde. Ce cancer nécessite l'ablation totale de la thyroïde et la prise d'une capsule d'iode chaque jour après l'intervention chirurgicale.

Thérapies cellulaires

Les thérapies cellulaires consistent à utiliser les cellules humaines dans le but de prévenir, traiter ou atténuer une maladie. Elles sont utilisées actuellement pour les greffes de moëlle osseuse. La possibilité d'injecter des cellules stimulant le système immunitaire pourrait aussi permettre de vacciner contre certains cancers.

Antiangiogénèse

Nouvelle technique thérapeutique, l'antiangiogénèse vise à empêcher la formation de vaisseaux sanguins autour de la tumeur en l'asphyxiant. De nombreuses molécules sont en cours de développement. Elle est déjà appliquer dans le cancer du rein et, selon les travaux présentés en Juin 2007 au congrès de Chicago, semble très prometteuse dans le traitement de certaines formes de cancer du foie très avancé, augmentant la survie des patients et dans le traitement du cancer du colon et du sein.

Tomothérapie

La tomothérapie est une nouvelle technique de radiothérapie qui permet d'assurer une grande précision de l'irradiation en modulant l'intensité du rayonnement et en contrôlant le champ d'irradiation et permet de traiter des tumeurs difficiles à irradier avec les techniques classiques.

A voir également


Publi-information

Cancer treatments
Cancer treatments
Cancer - Tratamientos
Cancer - Tratamientos
Ce document intitulé « Traitement du cancer  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.