Grippe - Symptômes, contagion et traitement

Août 2016
La grippe touche chaque année environ 3 à 8% des français soit environ 2,5 millions de personnes. Dans le monde, les épidémies de grippe sont responsables chaque année d'environ trois à cinq millions de cas graves et de 250000 à 500000 morts (Sources INSERM).


Grippe saisonnière

La grippe est une maladie infectieuse virale et contagieuse. Elle est due au virus appelé myxovirus inluenzae ou influenzavirus dont il existe plusieurs variantes et sujet à des mutations chaque année, d'où la nécessité d'adapter annuellement le vaccin préventif. Des épidémies se manifestent de manière épisodique. La grippe se déclare cependant en France majoritairement sur la fin de l'automne et pendant l'hiver. Particulièrement grave chez les personnes fragiles (enfants, personnes âgées, personnes immuno-déprimées), elle est la cause de plusieurs milliers de décès chaque année. La transmission du virus s'effectue par voie aérienne (lors de la toux, notamment).

La différence essentielle entre une grippe et une banale rhinite virale est le caractère soudain de la grippe. La fièvre apparaît presque immédiatement, accompagnée de douleurs et de difficultés à se mouvoir. Dans le cas d'une rhinite, les symptômes sont moins violents, accompagnés par exemple d'un mal de gorge, d'un nez qui coule et éventuellement une petite poussée de fièvre. La grippe comme la rhinite s'estompent généralement après 3 à 5 jours. Si les symptômes persistent, il est nécessaire de consulter.

Symptômes

Les symptômes de la grippe sont assez caractéristiques. Le début de la grippe est le plus souvent brutal, peuvent ainsi apparaître des courbatures, des douleurs articulaires, des maux de tête, une rhino-pharyngite, une toux, une bronchite ainsi qu'une conjonctivite éventuelle. Une fièvre élevée supérieure à 39 degrés, voire 40 degrés accompagnée de frissons demeure un des symptômes principaux de la grippe. Le V grippal est caractéristique : la fièvre baisse transitoirement vers le 4ème jour, remonte entre le 5ème et le 6ème jour, puis disparaît ensuite. L'apparition d'une fatigue importante nécessite le plus souvent un arrêt de travail de plusieurs jours pour les personnes actives. Une diarrhée ou des vomissements, peuvent apparaître au cours de la grippe.

Diagnostic

Le diagnostic est établi après un interrogatoire inventoriant les signes cliniques, l'examen clinique ne trouvant que peu de signes objectifs. Une simple consultation médicale suffit à l'établir.

Contagion

La grippe est une pathologie très contagieuse dont la transmission se fait très facilement par simple contact direct, comme par exemple des poignées de mains ou des baisers ou tout simplement en touchant des objets. Le fait d'éternuer peut propager le virus à grande échelle, c'est la raison pour laquelle il est conseillé de mettre sa main ou son coude devant la bouche lorsqu'on tousse ou qu'on éternue. De simples gestes permettent d'éviter une transmission du virus de la grippe, comme le fait de se laver les mains, de ne pas embrasser ses proches pendant la saison hivernale, en évitant de fumer, en aérant bien les principales pièces de la maison, notamment la chambre et en évitant l'échange d'objets.

Durée

Les symptômes persistent entre 2 et 4 jours. La fatigue et la toux persistent plus longtemps. Certaines personnes restent fatiguées pendant plusieurs semaines. La grippe évolue très favorablement chez la majorité des personnes atteintes avec la disparition des symptômes.

Période d'incubation

L'incubation désigne le temps qui est nécessaire à une maladie pour se déclarer après avoir été contractée par une personne. Cette période correspond au développement sans symptôme de la pathologie. La période d'incubation de la grippe est de en moyenne de 48 heures.

Les symptômes grippaux apparaissent au bout de ce délai : fatigue, anorexie, courbatures et crampes musculaires, toux, nez bouché, maux de tête et fièvre, notamment.

La période de contagion de la grippe, c'est-à-dire la période pendant laquelle le malade peut transmettre le virus, est d'une semaine et commence dès la contraction du virus ; la période d'incubation dépourvue de symptômes explique ainsi la contagiosité importante.

Traitement

L'évolution naturelle se fait vers la guérison en moins d'une semaine. La toux et la fatigue perdurent parfois plus longtemps. Repos, médicament antipyrétiques et symptomatiques, destinés à faire baisser la température sont le plus souvent prescrits. Une bonne hydratation est également nécessaire. L'avis d'un médecin est conseillé notamment en cas d'apparition de complications.

Le traitement est basé sur le repos et un traitement des symptômes avec :
  • traitement antalgique afin de soulager les courbatures ;
  • antipyrétique si la fièvre est mal tolérée (le paracétamol fait double emploi, antalgique et antipyrétique (éviter l'aspirine chez le jeune enfant) ;
  • antitussifs sous forme de sirop contre la toux parfois.


En l'absence de terrain fragilisé ou de complication, aucun autre traitement n'est nécessaire.

Les antibiotiques n'ont en aucun cas un quelconque intérêt dans cette pathologie virale. Ils n'agissent pas sur le virus de la grippe, mais sont indispensables lors de l'apparition de certaines complications comme par exemple une pneumonie ou une otite chez l'enfant.

Les traitements antiviraux peuvent permettre de diminuer la durée de la fièvre et les risques de voir survenir des complications. Ils facilitent la guérison de la grippe. Ils doivent être pris au plus tard, dans les 48 heures après l'apparition des manifestations.

La durée du traitement est de 5 jours environ.

Effets secondaires

Ces médicament sont bien tolérés mais peuvent provoquer des nausées, des vomissements ou des douleurs abdominales.

Homéopathie

Il existe de nombreux traitements homéopathiques comprenant des protocoles différents comme Influenzinum et Oscillococcinum. Ils peuvent se prendre sous forme d'un « vaccin », plusieurs semaines ou plusieurs mois avant le début de l'épidémie de la grippe ou lors de l'apparition des premières manifestations.

Prévention

De simples mesures d'hygiène peuvent permettre de prévenir la maladie :
  • lavage de main après avoir été en, contact avec des poignées de porte, avoir serré la main à quelqu'un en période épidémique ;
  • il est possible de porter un masque à usage unique (dans un lieu réunissant des malades ou même dehors) ;
  • se moucher ou éternuer dans un mouchoir jetable. Le jeter après usage.

Ces précautions ne prémunissent cependant pas, à 100%, contre la contraction du virus.
Il existe un vaccin contre la grippe. Il est recommandé de se faire vacciner, en période hivernale, après 65 ans, chez les enfants traités par aspirine au long cours, les personnes fragilisées, les personnels de santé. La généralisation de la vaccination tend à protéger les plus fragiles.

Complications possibles

La grippe peut entraîner des complications plus ou moins sévères, et parfois mortelles chez certaines personnes plus fragilisées. Sont ainsi concernés les enfants en bas âge, les personnes âgées, les femmes enceintes, les malades atteints de pathologie respiratoire ou cardiaque, les personnes présentant un déficit immunitaire. Une sinusite et/ou une bronchite peuvent survenir au décours de la grippe. Des complications sévères, et heureusement rares, peuvent s'observer chez les personnes fragiles ou âgées: une pneumonie, une pleurésie ou une méningite peuvent par exemple survenir. La grippe, maladie contagieuse peut entraîner de graves complications.

La grippe est la première cause de mortalité par maladie infectieuse en France et dans le monde. La grippe provoque en France environ 1.500 et 5.000 décès chaque année.

Vaccin

2,5 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe chaque année en France.
Malheureusement trop peu de personnes savent que le vaccin contre la grippe est très efficace et qu'il permet d'éviter l'apparition de complications.

La vaccination contre la grippe permet en effet une diminution des complications. La vaccination contre la grippe réduit la morbidité et la mortalité de la grippe chez les personnes âgées et chez celles qui sont atteintes de maladies chroniques. Elle diminue les risques de complication comme l'apparition d'une pneumonie ou l'aggravation d'une maladie cardiovasculaire ou pulmonaire.

Mortalité

La vaccination antigrippale réduit de 30 à 50% la mortalité chez les personnes âgées de 65 ans et plus en période de circulation de virus grippaux.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé en vidéo :


En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Grippe - Symptômes, contagion et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.