Habitudes de recherche d'informations santé sur le net (Inserm)

Février 2017
L'institut de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a publié une enquête, réalisée en partenariat avec l'université Pierre Marie Curie, sur les habitudes de recherche d'informations liées aux questions de santé sur Internet. Dans un contexte où l'accès à internet s'est nettement développé, l'équipe de chercheurs a enquêté pour comprendre dans quelle mesure Internet participe, ou non, aux disparités sociales de santé et de recours aux soins.


Résultats


Plus de 4 580 personnes ont participé à l'enquête ; 4 543 questionnaires ont été effectivement exploités.
  • 93,2% des personnes interrogées ont utilisé Internet pour rechercher des informations concernant un sujet de santé au cours des 12 mois précédant l'enquête.
  • 42,7% sont des professionnels de santé ou travaillant dans le secteur de la santé. 57,3% sont « grand public ».

Caractéristiques socioéconomiques et démographiques


Les personnes ayant recherché des informations liées à la santé au cours de l'année précédant l'enquête sont :
  • essentiellement des femmes (67,9%),
  • des individus d'âge moyen (médiane à 39 ans),
  • avec un haut niveau de diplôme (80% ont fait des études supérieures) et un travail (67%),
  • des utilisateurs confirmés d'internet (88,2% l'utilisent tous les jours),
  • des individus largement confrontés à des problèmes de santé ou qui s'occupent d'une personne malade ou handicapée dans son entourage proche.

Recours aux soins et perceptions de santé


Ceux que l'lnserm nomme les « internautes santé », autrement dit le grand public :
  • semblent très concernés par leur propre santé,
  • sont facilement inquiets quand quelque chose ne va pas,
  • sont relativement confiants sur leur état de santé dans l'avenir (pour la moitié d'entre eux),
  • semblent bien intégrés au système de santé (88% déclarent avoir un médecin régulier),
  • accordent une très grande confiance dans la capacité des médecins,
  • mais ont aussi de fortes attentes concernant cette relation avec le médecin :
    • 75% aimeraient que les médecins leur donnent d'avantage d'explications concernant leur état de santé ou les traitements existants,
    • 65% que les médecins écoutent davantage ce qu'ils ressentent,
  • estiment que les informations données par les médecins sont difficiles à comprendre ou que leurs conseils sont difficiles à appliquer dans la vie quotidienne (près d'un tiers).

Utilisation d'Internet pour s'informer en matière de santé

  • Bénéficiaires de l'information :
    • problème de santé personnel (75%),
    • santé d'une personne proche (71,7%).
  • Thèmes de recherche :
    • actualité médicale,
    • maladies, symptômes ou traitements,
    • médecines douces et alternatives,
    • associations de malades et d'usagers,
    • démarches liées au système de protection sociale ou des centres de soins.
  • Techniques employées :
    • utilisation d'un moteur de recherche (76,8%)
    • directement sur des sites ou portails dédiés à la santé (27,6%), connu par le biais :
      • d'une émission de radio, de télévision ou en lisant un article,
      • d'affiches et prospectus lus chez un professionnel de santé ou à l'hôpital,
      • d'un membre de son entourage,
    • sur des forums de discussion.


« 65% des médecins et des pharmaciens vérifient la plupart du temps la source et la date de mise à jour de l'information obtenue en ligne. Ce pourcentage est de 42% pour le grand public », précise l'Inserm.
  • Contexte des recherches :
    • souvent sans lien avec une consultation médicale (71,9%),
    • très rarement en remplacement d'une consultation (15,6%),
    • plutôt après (49,1%) qu'avant une consultation médicale (41,9%).
  • Fréquence d'utilisation :
    • tous les jours (6,7%, essentiellement des médecins et pharmaciens),
    • au moins une fois par semaine (30,2%),
    • plusieurs fois par mois (34,2%),
    • moins souvent encore (33%).
  • Justification des recherches :
    • pour mieux comprendre les informations données par les médecins (61,2%),
    • pour trouver d'autres informations que celles données par les médecins (57,9%).

Modification des comportements de santé et de recours aux soins



Recours aux autres sources d'information de santé

  • L'utilisation d'Internet comme source d'information en santé ne semble pas modifier les autres comportements de recherche d'information.
  • Chez les professionnels de santé, Internet est considéré comme une source d'information supplémentaire et complémentaire.
  • Chez le grand public, Internet remplace dans certains cas les autres sources d'informations, sachant que 14% n'avaient pas de source d'information particulière liée à la santé avant Internet et 30% pour qui Internet est devenu la principale source d'information en santé.

Impact sur les comportements de santé et de recours aux soins

  • Environ 40% des internautes « grand public » estiment que les informations et les conseils trouvés sur Internet ont changé leur façon de s'occuper de leur propre santé.
  • Seuls 7,3% affirment que les informations ou les conseils trouvés sur Internet les ont conduits à prendre des libertés par rapport aux prescriptions et aux conseils des médecins.
  • 12,6% des internautes « grand public » déclarent que les informations ou les conseils trouvés sur Internet les amènent à se soigner seul.
  • 84% déclarent que cela n'a rien changé à la fréquence de leurs consultations médicales.

Sources


Enquête web sur les habitudes de recherche d'informations liées à la santé sur Internet, Inserm, 2006-2007.


Crédit photo :
skynesher - istockphoto

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Habitudes de recherche d'informations santé sur le net (Inserm) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.