Devenir médecin en EHPAD

Mars 2017
Le médecin coordonnateur en EHPAD, Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, est parfois défini comme l'expert médical auprès du directeur d'établissement.


Ses missions

Elles sont définies par le décret du 27 mai 2005:

"Sous la responsabilité et l'autorité administratives du responsable de l'établissement, le médecin coordonnateur :

1° Elabore, avec le concours de l'équipe soignante, le projet général de soins, s'intégrant dans le projet d'établissement, et coordonne et évalue sa mise en oeuvre ;

2° Donne un avis sur les admissions des personnes à accueillir en veillant notamment à la compatibilité de leur état de santé avec les capacités de soins de l'institution ;

3° Organise la coordination des professionnels de santé salariés et libéraux exerçant dans l'établissement. A cet effet, il les réunit au moins une fois par an. Il informe le responsable de l'établissement des difficultés dont il a, le cas échéant, connaissance liées au dispositif de permanence des soins prévu aux articles R. 730 à R. 736 du code de la santé publique ;

4° Evalue et valide l'état de dépendance des résidents ;

5° Veille à l'application des bonnes pratiques gériatriques, y compris en cas de risques sanitaires exceptionnels, formule toute recommandation utile dans ce domaine et contribue à l'évaluation de la qualité des soins ;

6° Contribue auprès des professionnels de santé exerçant dans l'établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations inscrits sur la liste mentionnée à l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale. A cette fin, il élabore une liste, par classes, des médicaments à utiliser préférentiellement, en collaboration avec les médecins traitants des résidents, et, le cas échéant, avec le pharmacien chargé de la gérance de la pharmacie à usage intérieur ou le pharmacien mentionné à l'article L. 5126-6 du code de la santé publique ;

7° Contribue à la mise en oeuvre d'une politique de formation et participe aux actions d'information des professionnels de santé exerçant dans l'établissement ;

8° Elabore un dossier type de soins ;

9° Etablit un rapport annuel d'activité médicale, retraçant notamment les modalités de prise en charge des soins et l'évolution de l'état de dépendance des résidents ;

10° Donne un avis sur le contenu et participe à la mise en oeuvre de la ou des conventions conclues entre l'établissement et les établissements de santé au titre de la continuité des soins ainsi que sur le contenu et la mise en place, dans l'établissement, d'une organisation adaptée en cas de risques exceptionnels ;

11° Collabore à la mise en oeuvre de réseaux gérontologiques coordonnés, d'autres formes de coordination prévues à l'article L. 312-7 du présent code et de réseaux de santé mentionnés à l'article L. 6321-1 du code de la santé publique."

Les conditions de travail

Les conditions sont très variables d'un établissement à l'autre. Il est donc bon d'échanger avec des collègues qui ont une expérience dans ce domaine.

Le temps de travail minimum selon la taille de l'établissement est défini par décret (n° 2007-547 du 11 avril 2007):
- 0,20 ETP entre 25 et 44 places ;
- 0,30 ETP entre 45 et 59 places ;
- 0,40 ETP entre 60 et 99 places ;
- 0,50 ETP si > 100 places.

La rémunération est variable selon le type d'établissement, privé, fonction territoriale, fonction hospitalière mais surtout de l'offre et la demande locale. La rémunération horaire brute semble être de 37-39 euros en moyenne.

devenir médecin coordonnateur

Trois voies sont possibles:
  • une capacité de gériatrie : La formation est très variable selon les régions et il peut être intéressant de se renseigner hors de sa région d'origine sur les modalités pratiques.
  • Un Diplôme d'Université de médecin coordonnateur
  • Une formation mise en oeuvre par les structures de formations agréés : Elle peut entrer dans le cadre de la FPC mais devrait disparaitre sous cette forme avec la disparition de la FPC.


Bon à savoir: Le médecin coordonnateur à un délai de trois ans pour obtenir la validation d'une des trois voies à compter de son embauche. (disposition qui pourrait tomber en désuétude en mai 2011). Espace géré par le Dr Paul Le Meut, auteur de "médecine générale courage, fuyons!".

.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Devenir médecin en EHPAD » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.