CRAT - Médicaments et grossesse

Février 2017

En septembre 2010, le Centre de référence sur les agents tératogènes (CRAT) a mis à jour une fiche sur les médicaments dangereux pendant la grossesse. Elle présente les médicaments dangereux pour l'embryon et pour le foetus.


Traitement et grossesse


Durant cette période, il faut évaluer le rapport bénéfice-risque.

Un traitement susceptible d'être néfaste pour le foetus est prescrit :
  • s'il est vital pour la mère ;
  • après discussions.


Deux périodes sont distinguées au cours de la grossesse :
  • les 3 premiers mois : risque tératogènes pour l'embryon ;
  • les 3 derniers mois : risques d'intoxications du foetus.


Le CRAT précise que :
  • 2 à 3% des enfants naissent avec une malformation : 5% seulement des cas sont liés à la prise d'un médicament ;
  • l'arrêt brutal de la prise de médicament pour une pathologie chronique est une erreur. Un « traitement efficace adapté à la grossesse » est conseillé.

Médicaments tératogènes


Le CRAT rappelle que « les risques d'atteinte morphologique sont les plus important du 13e au 56e jour après la conception ». Cette période correspond à la mise en place des organes.

Médicaments à proscrire


Le CRAT contre-indique la prescription de plusieurs médicaments pendant la grossesse en raison des risques tératogènes importants :
  • acide valproïque (à proscrire durant toute la grossesse) :
    • cardiopathies,
    • spina bifida,
    • fentes labiales,
    • craniosténoses,
    • dysmorphies faciales,
    • diminution du QI,
  • acitrétine ;
  • antimitotiques (sauf « indications maternelles incontournables ») :
    • méthotrexate
      • atteintes du crâne,
      • dysmorphie faciale,
      • malformations des membres,
      • retard de croissance,
      • cardiopathies congénitales et microcéphalie,
    • cyclophosphamide
      • retards de croissance,
      • aplasie ou hypoplasie des doigts, des orteils ou des os longs,
      • microphtalmie, hypoplasie du nerf optique,
      • ensellure nasale aplatie, anomalie de l'oreille, fente palatine, fissures palpébrales étroites,
      • crâniosténoses,
      • atteintes du système nerveux central,
  • isotrétinoïne par voie orale : syndrome malformatif dans 20 à 25% des cas ;
  • misoprostol
    • syndrome de Moebius,
    • arthrogrypose, pieds bots, anomalies réductionnelles distales,
    • hydrocéphalie,
  • mycophénolate ;
  • thalidomide.

Médicaments utilisables


Le CRAT présente les médicaments utilisables malgré les risques tératogènes :
  • carbamazépine ;
  • phénobarbital ;
  • phénytoïne ;
  • lithium ;
  • anticoagulants oraux (AVK) :
    • warfarine,
    • acénocoumarol,
    • fluindione,
  • carbimazole.

Médicaments dangereux pour le foetus


Le CRAT précise que durant la période foetale, il n'est plus possible qu'il y ait une atteinte morphologique stricto sensu.

Cependant, à la naissance :
  • le nouveau-né doit éliminer les substances du médicament présent dans son organisme ;
  • dans de rares cas, un syndrome de sevrage peut être observé.


Ces médicaments sont :
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et inhibiteurs de Cox2 :
    • fausse-couches,
    • « toxicité foetale et /ou néonatale cardiaque et/ou rénal »,
  • inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) et antagonistes de l'angiotensine 2 :
    • « toxicité rénale parfois irréversible, voire fatale » ;
    • hypoplasie des os de la voûte crânienne.

Sources


Les médicaments dangereux pendant la grossesse, CRAT, septembre 2010.


Crédit photo : istockphoto.com / Dmitry Naumov

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « CRAT - Médicaments et grossesse » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.