Dépistage des troubles de l'audition chez l'enfant (SFP)

Septembre 2017

En juin 2009, la Société française de pédiatrie (SFP) a publié un guide pratique sur le dépistage des troubles de l'audition chez l'enfant. Il doit être fait précocement afin de ne pas nuire à l'acquisition du langage.


Définition


La perte d'audition est calculée sur la meilleure oreille
  • perte auditive de 21 à 40 dB : perte légère ;
  • perte de 41 à 70 dB : perte moyenne ;
  • perte de 71 à 90 dB : perte sévère ;
  • perte supérieure à 90 dB : perte profonde.

Les conséquences de ces pertes auditives vont de la difficulté du développement cognitif à l'absence d'élaboration de langage.


Les causes de surdité sont multiples :
  • surdités congénitales ;
  • atteinte virale ou toxique durant la vie intra-utérine : surdités congénitales;
  • anoxie cérébral, hyperbilirubinémie sévère : surdités périnatales ;
  • otites séreuses : surdité de transmission ;
  • cause infectieuse, toxique, tumorale, traumatique : surdité de perception.

Dépister

Facteurs de risque

  • Antécédents familiaux :
  • Antécédents personnels, à la naissance ou en période néonatale :
    • prématurité;
    • faible poids de naissance;
    • infirmité motrice cérébrale;
    • anomalies chromosomiques;
    • embryofoetopathies;
    • exposition in utero aux toxiques, alcool, tabac;
    • hyperbilirubinémie ayant nécessité une exsanguino-transfusion;
    • anoxie.
  • Antécédents personnels en dehors de la période néonatale
    • anoxie périnatale;
    • infections graves (méningites purulentes, pneumocoque, Haemophilus, méningocoque);
    • traumatismes du rocher;
    • otites fréquentes.

Signes


Il convient de prendre en compte les signes d'appel rapportés par les parents.
  • Dans les premiers mois
    • pas de réaction aux bruits,
    • sommeil trop calme,
  • De 3 à 12 mois
    • sons émis non mélodiques,
    • disparition du babillage,
    • absence de réaction à l'appel de son nom.
  • De 12 à 24 mois
    • absence de mots,
    • enfant inattentif à ce qui n'est pas dans son champ visuel,
    • émissions vocales incontrôlées.
  • De 24 à 36 mois
    • retard de parole et de langage,
    • troubles du comportement relationnel : retrait ou agitation.
  • Après 3 ans
    • retard de parole et de langage,
    • troubles du comportement,
    • difficultés d'apprentissage.

Les tests

Les tests à voix nue

  • A 24 mois : prénom et mots familiers

Le praticien se place à quelques centimètres de l'oreille de l'enfant, hors de son champ de vision et l'appelle par son prénom.
  • A 36 mois : imagier

Le praticien utilise un imagier et demande à l'enfant de reconnaître les images.

Audiométrie vocale de dépistage, à partir de 4 ans


Ce test permet le dépistage des surdités moyennes ou sévères par audiométrie fréquentielle à l'aide de planches de mots associés à des images.

Audiométrie tonale de dépistage


A l'aide d'un casque, ce test permet de quantifier les seuils auditifs de chaque oreille : l'enfant qui entend des sons de 30 dB dans des conditions habituelles d'examen entend correctement.

Tympanométrie


Cet examen permet plutôt de détecter une éventuelle otite séreuse.

Sources


Dépistage des troubles de l'audition chez l'enfant, SFP, juin 2009.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Dépistage des troubles de l'audition chez l'enfant (SFP) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.